Dijon veut être une "base arrière" des Jeux Olympiques en 2024

26 septembre 2017
Par journal1
La métropole de Dijon souhaite devenir une base arrière durant les Jeux Olympiques 2024 de Paris.

La métropole de Dijon souhaite devenir une base arrière durant les Jeux Olympiques 2024 de Paris.

Ce mardi après-midi, François Rebsamen, la présidente de la Région et le directeur du Creps ont envoyé un courrier au comité d'organisation des JO 2024. L'objectif : proposer de devenir une base arrière pour l'organisation de cet "événement planétaire".

"Notre territoire possède de nombreuses infrastructures de qualité idéalement réparties des athlètes et des entraîneurs de renommée internationale et un savoir-faire pour la performance. Idéalement situées à 1h30de Paris, bénéficiant d'un réseau de transports performant et offrant un environnement de bien être aux multiples facettes, la Bourgogne-Franche-Comté et sa métropole comptent jouer un rôle majeur dans PARIS2024", peut-on lire sur le courrier adressé à Tony Estanguet, président du comité d'organisation des JO 2024.

Retrouvez notre article sur les aspects positifs des JO à Paris sur l'agglomération dijonnaise.