Faucheurs volontaires : le procès repoussé au mois d'avril

06 septembre 2017
Par journal1
Quatorze personnes sont accusées d'avoir détruit deux plates-formes d'essais à Darois et Marsannay-le-Bois, le 28 novembre 2016. Le jugement a été renvoyé au 5 et 6 avril 2018.

Quatorze personnes sont accusées d'avoir détruit deux plates-formes d'essais à Darois et Marsannay-le-Bois, le 28 novembre 2016. Le jugement a été renvoyé au 5 et 6 avril 2018.

Ces faucheurs d'OGM étaient convoqués ce mardi matin devant la justice dijonnaise et sont accusés d'avoir détruit deux plateformes d'essais de la coopérative agricole Dijon Céréales. C'était le 28 novembre 2016 à Darois et Marsannay-le-Bois.

A leur demande, le jugement a été repoussé : il aura lieu le 5 et 6 avril 2018. Par ailleurs, trente-quatre autres faucheurs seront convoqués d'ici le mois d'octobre 2018. A noter que l'organisme souhaite que tous les faucheurs volontaires soient convoqués pour la destruction des parcelles.