Handball: Deux joueuses du CDB n'ont pas le droit de jouer !

30 août 2017
Par Franck Pelloux
Suite à la notification de la CNCG reçue ce midi, voici un communiqué de Gilles Poissonnier, président du Cercle Dijon Bourgogne (SAS). 

Suite à la notification de la CNCG reçue ce midi, voici un communiqué de Gilles Poissonnier, président du Cercle Dijon Bourgogne (SAS). 

"Par sa décision rendue le 29 août 2017, notifiée au Cercle Dijon Bourgogne par voie électronique le 30 août à 12 h 38, la CNCG a décidé de ne pas autoriser deux de nos joueuses (Barbara Moretto et Eloîse Dewez) à participer au championnat LHF 2017-2018, en limitant la masse salariale de la société sportive à la somme globale de 639 000 ?, alors qu'il était demandé une somme de 706 000 ?.

Le Cercle Dijon Bourgogne est évidemment respectueux des décisions prises par la CNCG. Celle-ci étant susceptible d'appel, il ne sera donc fait commentaire public dans un premier temps, cette décision faisant dans un premier temps l'objet d'une analyse par notre Comité de direction.

Je rappelerai cependant que depuis deux ans, des efforts considérables sont faits pour placer le handball féminin au centre de l'activité sportive de haut niveau à Dijon et dans son agglomération ; que ces efforts tant dans son administration que dans sa gestion ont conduit, d'une part à obtenir la confiance de nos partenaires et à l'arrivée de nouveaux sponsors, d'autre part à un accompagnement renforcé de la part de nos partenaires publics, Dijon Métropole et Conseil départemental. Cette bonne gestion a permis, pour la première fois, une audition simple devant la CNCG en avril dernier. Preuve que les efforts payent. De plus, la formidable saison sportive que nos joueuses, sous la houlette de Christophe Maréchal, viennent de réaliser, permet au Cercle Dijon Bourgogne d'être le seul club dijonnais à s'inscire dans une compétition européenne. Preuve que l'esprit de solidarité retrouvé, à tous les étages, porte ses fruits.

Il faut cependant poursuivre les efforts. Les membres du Comité de direction qui m'entourent, et les actionnaires du Club, sont plus que jamais mobilisés pour consolider notre nouvelle aventure collective naissante, à commencer par la qualification rapide de nos deux joueuses professionnelles restant pour le moment à quai."