Conseil Départemental de Côte-d'Or: "Un pacte de dupes est proposé par Emmanuel Macron"

19 juillet 2017
Par 45
François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or s'est montré très agacé vis à vis de l'attitude du Président de la République suite à la Conférence Nationale des territoires. Il lui reproche de vouloir détourner l'attention des Français de deux mesures fortes qui ont été annoncées. Il dénonce un « pacte de dupes » proposé par Emmanuel Macron. 

François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or s'est montré très agacé vis à vis de l'attitude du Président de la République suite à la Conférence Nationale des territoires. Il lui reproche de vouloir détourner l'attention des Français de deux mesures fortes qui ont été annoncées. Il dénonce un « pacte de dupes » proposé par Emmanuel Macron. 

Le Président du Conseil Départemental aurait souhaité que la Conférence Nationale des territoires qui a eu lieu lundi 17 juillet permette au Président de la République de dévoiler les contours de son « pacte » avec les collectivités locales. Or François Sauvadet regrette que le terme de pacte ne soit pas respecté dans sa définition. Il estime qu'Emmanuel Macron décide de tout et que les élus Locaux doivent s'adapter.

Conscient du fait que les départements allaient être placés au régime sec ces 5 prochaines années avec notamment une économie de 10 milliards d'euros en ligne de mire pour 2022. François Sauvadet estime que les 3 milliards supplémentaires d'économies annoncés ce lundi transforme ce régime en une cure de minceur draconienne. Il la qualifie de « purge financière ».

Par ailleurs l'ancien ministre conteste fermement la suppression de la taxe d'habitation. « Elle sera supprimée pour 80% des ménages, comme prévu. Parce qu'elle est injuste, affirme Macron. Cette taxe serait donc injuste pour 80% des ménages mais juste pour les 20% qui continueront de la payer ? »

Selon François Sauvadet, supprimer cette taxe pour 80% des ménages contribuera à faire payer les 20% restant deux fois. Une première fois par le biais de la taxe d'habitation qui sera maintenue pour eux et une deuxième fois par les impôts sur lesquels se répercuteront cette perte de recette pour l'Etat.

Enfin le Président du Conseil Départemental de Côte-d'Or regrette que le nouveau Président de la République tente de détourner l'attention des Français en parlant de l'accélération du plan Très Haut Débit, de la création d'une Agence de la cohésion territoriale ou encore de la fin de la fermeture de classes dans les écoles rurales.

Alexis Kynigopoulos