Vers un essors des emballages comestibles ?

19 juillet 2017
Par 45
41% des Français admettent prendre un repas sur le pouce au moins une fois par semaine (étude Ipsos Vitagora 2015). Manque de temps, motivations économiques, absence de l'envie de cuisiner : diverses sont les raisons qui poussent les consommateurs à se tourner vers la nourriture nomade. Toutefois, ces habitudes de consommation nécessitent souvent beaucoup d'emballages. Des solutions sont en cours d'explorations.

41% des Français admettent prendre un repas sur le pouce au moins une fois par semaine (étude Ipsos Vitagora 2015). Manque de temps, motivations économiques, absence de l'envie de cuisiner : diverses sont les raisons qui poussent les consommateurs à se tourner vers la nourriture nomade. Toutefois, ces habitudes de consommation nécessitent souvent beaucoup d'emballages. Des solutions sont en cours d'explorations.

Si les préoccupations environnementales ne sont pas prioritaires pour les consommateurs au moment de l'achat d'un repas sur le pouce, elles pourraient le devenir.

Des chercheurs souhaitent donc parer à cela et travaillent actuellement sur des solutions. Parmi les pistes étudiées : rendre les emballages comestibles est l'une des alternatives qui commence déjà à voir le jour.

De plus en plus de start-ups se lancent dans la production de produits prêts à consommer comestibles dans leur totalité. Il sera donc bientôt possible pour les consommateurs de manger leur pot de yaourt, ou encore leur tasse de café.

Eva Chancé, ingénieur développement des entreprises chez Vitagora présente quelques entreprises qui travaillent sur ces solutions :

Des tasses comestibles

  • ? La start-up Tassiopée, fabrique par exemple des tasses à croquer. Suffisamment épaisse pour pouvoir contenir du café chaud sans se brûler (et sans que le biscuit ne fonde !), mais suffisamment croquante pour l'aspect gourmand, ce produit associe le moment « café » de fin de repas au dessert... et limite les déchets chez les commerçants de produits prêts à consommer.

Mais aussi des alternatives aux bouteilles d'eau en plastique 

  • ? WisePack innove avec des doses énergétiques et hydratantes comme alternatives aux bouteilles d'eau en plastique. Oscar de l'emballage 2015, la start-up se fait remarquer : elle a épuisé tout son stock d'échantillons en un temps record au marathon de Paris 2017 !

Pourquoi ne pas terminer son repas en dégustant une fourchette ?

  • ? La start-up Koovert se positionne non pas sur les contenants, mais sur les couverts qui accompagnent les repas prêts à consommer. Fabriqués sur une base céréalière, ils apportent une petite dose de féculents lors du repas, sont solides et résistent à l'eau.

Beaucoup d'autres exemples ...

  • ? les gobelets comestibles de Loliware aux USA, le yaourt emballé dans une coque comestible WikiPearls, ou même le papier comestible de l'Atelier Au Poêle pour des cornets de frites, menus ou conseils de dégustation...

Alexis Kynigopoulos