Chevigny : plus de menu de substitution dans les écoles à la rentrée 2017

09 juin 2017
Par 45
S'appuyant sur une recommandation de l'Association des Maires de France pour plus de laïcité, le maire de Chevigny Michel Rotger va supprimer dès la rentrée prochaine les menus de substitution au porc dans les cantines scolaires de sa ville.

S'appuyant sur une recommandation de l'Association des Maires de France pour plus de laïcité, le maire de Chevigny Michel Rotger va supprimer dès la rentrée prochaine les menus de substitution au porc dans les cantines scolaires de sa ville.

Le même plat pour tous les enfants. ? partir de septembre 2017, soit à la prochaine rentrée scolaire, les élèves des écoles primaires de Chevigny-Saint-Sauveur n'auront au menu de leur cantine qu'un plat unique, sans distinction des pratiques alimentaires en fonction des religions. De ce fait, les menus de substitution aux plats contenant du porc ne seront plus proposés, sauf en cas d'allergies alimentaires et "sur validation d'un projet d'accueil individualisé (PAI)".

Une décision prise par la municipalité de Chevigny et son maire Les Républicains Michel Rotger, qui assure inscrire cette décision dans une volonté globale de changement des comportements alimentaires dans ses écoles : plus de poissons et de légumes seront au programme, et le gaspillage sera réduit.

Il y a aussi derrière cette décision une volonté de rendre aux cantines des écoles leur caractère laïque (indépendante d'une quelconque religion). Michel Rotger explique s'appuyer sur une recommandation de l'AMF (Association des Maires de France), qui en 2015, estimait dans un guide que proposer des menus confessionnels était contraire aux règles laïques. Non sans difficulté, le maire de Chalon-sur-Saône Gilles Platret, avait déjà franchi le pas il y a plusieurs mois (voir).

Y.O.