Faux témoignage : le "Marcheur" Didier Martin entendu par les enquêteurs

08 juin 2017
Par 45
C'est ce jeudi 8 juin qu'a lieu l'audition de Didier Martin, ex-président de l'Office de tourisme de Dijon, et de quatre de ses collègues pour faux témoignages. Une accusation portée par l'ancienne directrice de l'Office, licenciée en 2015, et qui arrive en pleine campagne pour les législatives pour Didier Martin, candidat "En Marche" sur la 1re circonscription.

C'est ce jeudi 8 juin qu'a lieu l'audition de Didier Martin, ex-président de l'Office de tourisme de Dijon, et de quatre de ses collègues pour faux témoignages. Une accusation portée par l'ancienne directrice de l'Office, licenciée en 2015, et qui arrive en pleine campagne pour les législatives pour Didier Martin, candidat "En Marche" sur la 1re circonscription.

Peut-on faire une campagne électorale et se présenter devant la justice en même temps ? Si l'expérience n'a pas porté chance à François Fillon, le candidat Les Républicains à l'élection présidentielle dont la campagne a surtout été animée par ses frasques judiciaires, celui de la République en Marche pour la 1re circonscription de Côte-d'Or  n'a pas froid aux yeux. Didier Martin a en effet arboré une pleine confiance alors qu'une convocation pour faux témoignages lui était adressée à la fin mai dans une affaire prud'homale.

Il est accusé d'avoir fourni de faux témoignages autour du licenciement en 2015 d' ?léonore Lanet, ancienne directrice de l'Office de tourisme de Dijon, dont il a été le président de 2011 à 2016, et sera entendu ce jeudi 8 juin par les enquêteurs.

Dans un communiqué, Didier Martin précise :  « La plainte de Mme Lanet vise quatre personnes ?? dont moi-même ?? qui ont assisté à l'entretien préalable à son licenciement, en mai 2015. [...] Lors de cet entretien, je lui ai demandé ce qu'elle me reprochait. Elle a répondu qu'elle dévoilerait ses arguments "en temps utile". Des propos que nous avons notifiés dans nos comptes rendus. Il s'agit d'attestations sur l'honneur. Et, aujourd'hui, ses accusations de faux témoignages portent sur cette phrase, qu'elle prétend ne pas avoir prononcée. »

La plainte date de mars 2017, et intervient à quelques semaines seulement du premier tour des élections législatives en Côte-d'Or. Mais l'histoire pourrait être plus ancienne. ?léonore Lanet estime avoir été injustement licenciée après avoir pointé du doigt plusieurs dépenses non-justifiées et effectuées en 2013 par Didier Martin avec la carte de l'Office de tourisme. Pas de quoi effrayer pour autant celui qui est aussi adjoint au tourisme pour la mairie de Dijon, qui s'est déclaré «confiant», prêt à jutifier tous ses déplacements et leur motif, et qui n'a pas prévu de se désister de la campagne.

Didier Martin a par ailleurs reçu le soutien de Birgitte Guidi, la successeure d'?léonore Lanet au poste de directrice, également entendue ce jeudi par les enquêteurs : 

« Je travaille avec Monsieur Martin depuis 2001 et durant toutes ces années, j'ai pu apprécier son intégrité, son humanisme et sa totale implication dans son rôle de président de l'office de tourisme. Je travaille en totale confiance avec Monsieur Martin et lui apporte mon soutien sans faille. Je suis extrêmement surprise et choquée des faits qui lui sont reprochés. D'autant plus que ces attaques interviennent près de deux ans après, en pleine période électorale. »

Y.O.