Influenza aviaire : le risque diminue en Côte-d'Or

17 mai 2017
Par 45
Suite à l'évolution favorable de la situation sanitaire dans la faune sauvage, le ministre de l'Agriculture a abaissé ce mois-ci le niveau d'alerte en France concernant le virus de l'influenza aviaire. En Côte-d'Or, le confinement de volailles n'est désormais plus obligatoire.

Suite à l'évolution favorable de la situation sanitaire dans la faune sauvage, le ministre de l'Agriculture a abaissé ce mois-ci le niveau d'alerte en France concernant le virus de l'influenza aviaire. En Côte-d'Or, le confinement de volailles n'est désormais plus obligatoire.

Selon un communiqué de la Préfecture,  à compter du 6 mai 2017, « les mesures de claustration des volailles et autres oiseaux captifs ne sont plus obligatoires ; les rassemblements d'oiseaux sont de nouveau permis sur l'ensemble du département, y compris dans les communes situées dans les vallées de la Saône et de la Seille, classées en « zone à risque particulier» par rapport aux oiseaux migrateurs

Pour autant l'institution que la vigilance reste de rigueur : « certaines mesures de biosécurité [...] sont toujours obligatoires, sur tout le territoire, dans les élevages professionnels comme dans les basses-cours. Ces mesures concernent l'aménagement des bâtiments et des parcours, mais aussi les pratiques d'élevage et le transport des volailles. Par exemple, les aliments et l'eau mis à disposition des volailles doivent être inaccessibles aux oiseaux sauvages. La surveillance quotidienne de l'état de santé des volailles et autres oiseaux captifs reste importante. »

Y.O.