Côte-d'Or : les candidats "En marche" pour les législatives

12 mai 2017
Par 45
Ce jeudi après-midi, le mouvement "La République en Marche" du nouveau président de la République Emmanuel Macron a dévoilé la liste d'une majorité des candidats investis pour les prochaines élections législatives. Découvrez le nom de ceux qui feront campagne en Côte-d'Or sous l'étiquette "En Marche".

Ce jeudi après-midi, le mouvement "La République en Marche" du nouveau président de la République Emmanuel Macron a dévoilé la liste d'une majorité des candidats investis pour les prochaines élections législatives. Découvrez le nom de ceux qui feront campagne en Côte-d'Or sous l'étiquette "En Marche".

?a y est ! Après avoir accédé à la présidence de la République, le mouvement En Marche et son leader Emmanuel Macron avait une deuxième étape à rapidement franchir : investir leur candidat pour les élections législatives. Le moment est important, car le mouvement désormais appelé "La République en Marche" va chercher à décrocher une majorité de députés à l'Assemblée Nationale après les élections du mois prochain, afin de faciliter le travail du président et de son futur gouvernement. Dans le même temps, En Marche voulait garder son image de "parti du renouveau", et a donc investi plus de 50 % de personnes issues de la société civile, donc qui n'ont jamais eu de mandat électif. 95% des 428 candidats présentés ce jeudi ne sont pas des députés sortants.

En Côte-d'Or, seules les circonscriptions 3, 4 et 5 ont pour l'instant leur candidat :

  • - 1ère circonscription : 
  •  - 2e circonscription : 
  • - 3e circonscription : Fadila Khattabi (ancienne conseillère régionale PS de Bourgogne)
  • - 4e circonscription : Yolaine de Courson (Maire du village d'Arrans, 21500)
  • - 5e circonscription : Didier Paris (ancien sous-préfet de Beaune et ancien directeur de cabinet de François Patriat)

Le travail de la commission d'investiture n'a pas été de tout repos. Selon les chiffres annoncés, quelques 20 000 candidatures ont été reçues pour la France entière sur le site internet d'En Marche, soit une moyenne de plus de 30 candidatures par circonscription. Les membres de la commission se sont donc attaché à vérifier que le casier de chaque candidat soit vierge, ses derniers mandats électifs, son CV, ses disponibilités pour mener campagne... et ont même passé plus de 2000 appels téléphoniques pour discuter avec les principaux intéressés avant de choisir.

Reste à ce nouveau parti à dévoiler mercredi prochain dernier délai les derniers noms (428 sur 577 ont été annoncés) pour les territoires manquants, notamment les deux manquants en Côte-d'Or.

Yoann Olid