Dijon : les lycéens se rebiffent contre les expulsions

10 avril 2017
Par Franck Pelloux
Une centaine d'élèves, parents d'élèves et de membres de collectifs et d'associations se sont retrouvés devant la préfecture de Dijon ce lundi après-midi pour dénoncer les procédures d'expulsion prononcées contre leur camarades de classes d'origine africaine.

Une centaine d'élèves, parents d'élèves et de membres de collectifs et d'associations se sont retrouvés devant la préfecture de Dijon ce lundi après-midi pour dénoncer les procédures d'expulsion prononcées contre leurs camarades de classe d'origine africaine.

Après une première mobilisation le 22 mars dernier, un collectif de soutien mené par la section de Dijon de la Ligue des Droits de l'Homme et les étudiants d'une dizaine d'établissements avaient appelé  à une nouvelle manifestation ce lundi 10 avril devant les portes de la Préfécture.

Cette fois, c'est une centaine de personnes qui a répondu à l'appel, pour soutenir une vingtaine de lycéens étrangers menacés d'expulsion. Ces jeunes d'origines africaines ont été accueillis et scolarisés sur le Département en tant que mineur isolé. Devenus majeurs, ils leur manque désormais selon la Préfecture des papiers ou des certifications pour rester sur le territoire.

« Il faut absolument qu'ils finissent leur cursus scolaire, c'est une question d'humanité » témoigne Michel Burdat, qui représentait la FCPE,  la Fédération de Parents d'?lèves mobilisée ce lundi et dont une délégation a finalement été reçue par la Préfécture pour discuter de ses dossiers.

Côté étudiants, on dénonçait l'expulsion de « camarades bons élèves et bien intégrés, qui du jour au lendemain, vont se retrouver sans rien ».

Retrouvez les témoignages d'Achille, 16 ans, élève au lycée Montchapet, et de Michel Burdat, présents devant la préfecture

Cyrille Pichenot

Podcasts