Salon Apprentissimo à Dijon : « L'alternance est une des solutions au chômage»

11 avril 2017
Par 45
Le Salon Apprentissimo ouvre ses portes ce mardi à Dijon pour deux jours. Professionnels et jeunes à la recherche de contrats d'apprentissage et d'alternance ont rendez-vous des expositions. Pour le président de la CCI Côte-d'Or qui organise l'événement, c'est un moyen de répondre aux problématiques actuelles.

Le Salon Apprentissimo ouvre ses portes ce mardi à Dijon pour deux jours. Professionnels et jeunes à la recherche de contrats d'apprentissage et d'alternance ont rendez-vous des expositions. Pour le président de la CCI Côte-d'Or qui organise l'événement, c'est un moyen de répondre aux problématiques actuelles.

La 8e édition du salon Apprentissimo Bourgogne ouvre ses portes ce mardi 11 avril à 10h, offrant la possibilité à des jeunes et ceux en reconversion professionnelle de rentrer en contact avec les professionnels locaux et les organismes de formation : plus de 50 CFA y sont représentés et 400 offres d'alternances à pouvoir, à travers 4 villages thématiques : Métiers, Conseil, Recrutement, Multimédia.

Si la CCI Côte-d'Or mets une nouvelle fois le paquet sur ce salon, c'est que son président y croit : « L'alternance, c'est un pied et demi dans le monde du travail. Le but c'est qu'un apprenti se forme dans une entreprise et y reste une fois son diplôme obtenu. C'est gagnant-gagnant pour l'entreprise et l'apprenti » nous confie Xavier Mirepoix.

Le président côte-d'orien prend en exemple la réussite de certains pays voisins comme l'Allemagne, où l'alternance et l'apprentissage sont extrêmement développés : « Regardez le président actuel de Volkswagen en Allemagne, qui a commencé comme apprenti sur la chaîne de montage. Pour l'entreprise, c'est une possibilité de former un homme qui peut devenir un élément clé du développement d'une entreprise.»

Par chance, la Bourgogne-Franche-Comté sera l'un des territoires qui expérimentera dans les prochains mois l'extension du contrat d'apprentissage jusqu'à l'âge de 30 ans.

Avec entre 400 000 et 500 000 en France, l'apprentissage marche dans notre pays, mais il ne «marche pas suffisamment et il faut toujours réfléchir, comme on le fait avec ce salon, à des moyens de mettre en avant ce genre de formation. En tant que président réengagé dans une nouvelle mandature à la CCI, ce sera un des axes forts, car j'y crois. » conclut Xavier Mirepoix.

Découvrez les infos pratiques et temps forts de ce salon en cliquant ici.

Yoann Olid

Podcasts