Sidaction 2017 : « Le combat n'est pas terminé »

23 mars 2017
Par 45
Alors que la campagne du Sidaction démarre pour trois jours ce vendredi 24 mars, et que la mobilisation a été forte en 2016, la mobilisation ne doit pas faiblir cette année. «Les chiffres restent en effet important» selon l'association.

Alors que la campagne du Sidaction démarre pour trois jours ce vendredi 24 mars, et que la mobilisation a été forte en 2016, la mobilisation ne doit pas faiblir cette année. «Les chiffres restent en effet important» selon l'association.

On peut aussi combattre, avec le sourire. C'est ce que devraient faire les équipes du Sidaction ce vendredi et tout ce week-end, à travers la France et notamment à Dijon, où des appels aux dons seront lancés un peu partout. Car il y a de nombreux motifs d'être heureux. Grâce aux dons en 2016, le sidaction a pu financer : 

« Si ensemble nous avons accompli beaucoup, mais le combat ne doit pas s'essouffler. Plus de 150 000 personnes vivent avec le VIH en France. 6 000 personnes découvrent leur séropositivité chaque année, et il n'existe toujours pas de vaccin » explique l'association.

Surtout, il faut aussi gagner le combat de la désinformation. Un sondage publié jeudi révèle que les Français sont mal informés sur le virus du Sida. Seule une personne sur deux sait qu'il existe désormais un autotest de dépistage du sida vendu en pharmacie par exemple. «16% des Français pensent par exemple que le virus du sida peut être transmis en s'asseyant sur un siège de toilettes publiques (18% des 15-24 ans), et 15% des personnes interrogées pensent que le virus du sida peut être transmis en embrassant une personne séropositive (27% des 15-24 ans) » rappelle le Sidaction

Pour cette raison, cette année, certains YouTubers très suivis des jeunes ont été sollicités pour lutter également.

Pour faire un don, il est désormais possible d'envoyer DON au 92 110 par SMS, correspondant à un don de 5 ? (facturé sur votre ligne téléphonique. Pour le reste, téléphoner au 110 ou se connecter sur www.sidaction.org est toujours possible.

Yoann Olid