Douanes : Une année 2016 record en Bourgogne

23 mars 2017
Par 45
La direction des Douanes en Bourgogne a dressé ce mercredi le bilan de son année 2016 en matière de contrôles. Grâce à plusieurs saisies records, les chiffres sont en forte hausse, notamment pour la lutte contre les drogues.

La direction des Douanes en Bourgogne a dressé ce mercredi le bilan de son année 2016 en matière de contrôles. Grâce à plusieurs saisies records, les chiffres sont en forte hausse, notamment pour la lutte contre les drogues.

Cette année 2016 aura été exceptionnelle à plus d'un titre pour la douane bourguignonne, gérée depuis des locaux en centre-ville de Dijon. Cette dernière a dû appliquer dès le mois de mai un nouveau code européen douanier qui facilite les contrôles de papiers entre ses services et les entreprises, et a également renforcé ses effectifs régionaux de 6 personnes (4 à Dijon, deux à Auxerre) pour la surveillance des frontières dans le cadre de l'état d'urgence. Une « bouffée d'air» pour des effectifs qui jusqu'ici étaient à la baisse, selon la directrice Claire Larmand-Canitrot.

Si cette dernière a aussi mis en avant la part de plus en plus importante prise par "le conseil aux entreprises" dans les missions de la douane, reste que la palme revient quand même aux résultats de lutte contre la fraude : 684 infractions ont été constatées, dont 132 conduisant à un redressement de 2,40 millions d'euros de droits et taxes, ainsi que 987 000 ? de pénalités.

  • Stupéfiants : C'est une année historique pour la Bourgogne, avec 243 infractions relevées contre 180 en 2015. Surtout, les résultats de cette année sont boostés par le plus gros coup de filet de l'histoire de la douane régionale : 1,2 tonne de résine de cannabis découverte dans la remorque d'un poids lourd le 16 février 2016.  Cette saisie s'ajoute à celles effectuées le reste de l'année : 25,42 kg d'herbe de cannabis, 14 kg de cocaïne, 177 200 doses d'ectasy et 134 doses de LSD.
  • Contrebande de tabac : Les services de la direction régionale de Dijon ont saisi 3,3 tonnes de tabac de contrebandes en 2016. 2,5 tonnes avaient notamment été saisies à l'arrière d'un camion frigorifique allemand circulant sur l'A39 en janvier 2016.
  • Produits de contrefaçons : Si le nombre d'affaires de produits de contrefaçons est moins important que les drogues ou le tabac, les agents des douanes ont tout de même intercepté pour 350 000 ? de produits contrefaits en 2016. Sur 7 250 objets saisis, 2 000 l'ont été lors d'un contrôle d'une camionnette sur l'A6, qui transportait des produits de manga contrefaits (Saylor Moon, Pokémon, Naruto, Totoro...)
  • Déclarations d'argent : il est obligatoire de déclarer à la douane l'argent transporté d'une frontière à une autre si la somme dépasse 10 000 ?. 12 personnes ont été en infraction l'an passé, notamment un jeune français, dont 150 000 ? ont été découverts par les chiens de la brigade des douanes, cachés au fond de la boîte à gants.

Difficile pour la douane de savoir si ces résultats démontrent une augmentation du trafic ou un meilleur travail de leur équipe. « Ce qui est sûr, c'est que les fraudeurs et contrevenants prennent de plus en plus de risque, sont de plus en plus inventifs, et n'hésitent pas à mettre en péril leur vie et celles de nos agents pour des quantités parfois dérisoires. Il est de plus en plus dur de les intercepter» confie Hervé Monin, chef du Pôle Orientation des Contrôles pour les douanes.

Surtout, le territoire ne dispose pas de barrière de péage sur ses axes autoroutiers, obligeant les agents à pratiquer leur contrôle "au flair". « Nous sommes quasiment des pionniers en France pour la qualité de ses contrôles "dynamiques", car c'est le seul moyen que nous avons en Bourgogne d'intercepter la marchandise. Là-dessus, nos agents assurent» sourit Hervé Monin.

Nul doute que ces résultats chiffrés confirment la qualité du travail des douaniers.

Yoann Olid

Podcasts