Multiplex cinéma à la Cité de la Gastronomie de Dijon : Feu vert de la commission nationale

17 mars 2017
Par 45
La commission nationale d'aménagement cinématographique (CNAC) a approuvé ce vendredi les deux projets de cinémas prévus dans la future Cité de la Gastronomie de Dijon, y compris celui d'un multiplex grand public. Une victoire pour les acteurs de la Cité, une déception pour les défenseurs des actuels cinémas du centre-ville.

La commission nationale d'aménagement cinématographique (CNAC) a approuvé ce vendredi les deux projets de cinémas prévus dans la future Cité de la Gastronomie de Dijon, y compris celui d'un multiplex grand public. Une victoire pour les acteurs de la Cité, une déception pour les défenseurs des actuels cinémas du centre-ville.

Comme nous vous l'annoncions ce vendredi matin, la commission nationale d'aménagement cinématographique devait se pencher ce vendredi sur les épineux dossiers de deux cinémas prévus dans le projet de la future Cité de la Gastronomie à Dijon. Si personne ne s'est opposé à l'installation de 4 salles d'arts et d'essai, c'est l'installation d'un multiplex de 9 salles orientées "grand public" qui avait été rejetée par la commission départementale en octobre dernier, ses opposants craignant que son arrivée porte un coup fatal aux cinémas du centre-ville situé à quelques centaines de mètres.

La commission nationale, saisit en appel par la ville de DIjon et les soutiens du projet de la Cité, a finalement cassé la décision de la commission départementale, en autorisant la création des deux complexes. Une décision suprenante pour François-Xavier Dugourd. Le vice-président au Conseil Départemental avait défendu les cinémas du centre-ville en lançant une pétition.

Pour François Rebsamen, le maire dijonnais, « l'ouverture de ce complexe permettra d'éteindre une bonne fois pour toutes les velléités de tel ou tel de créer un établissement en périphérie, ce qui déstabiliserait gravement l'équilibre de l'offre au détriment du centre-ville. Elle apportera en outre aux spectateurs un niveau de confort, une accessibilité totale et une qualité de service qui n'existent pas dans les salles actuelles de la Ville. Une offre digne d'une des 13 capitales régionales françaises. »

Le projet de la Cité de la Gastronomie va maintenant pouvoir se poursuivre avec la présentation des diffèrents acteurs qui la composeront, prévue la semaine prochaine.

Yoann Olid