Accessibilité des commerces au PMR : une journée de recensement organisée à Dijon

18 mars 2017
Par 45
Alors que se clôture la semaine de l'accessibilité et du handicap, l'association "Jaccede" prépare à Dijon un grand recensement des établissements du centre-ville. L'opération aura lieu le 4 avril et nécessite des bénévoles pour récolter un maximum d'informations sur l'accessibilité des lieux et commerces, 10 ans après le premier recensement.

Alors que se clôture la semaine de l'accessibilité et du handicap, l'association "Jaccede" prépare à Dijon un grand recensement des établissements du centre-ville. L'opération aura lieu le 4 avril et nécessite des bénévoles pour récolter un maximum d'informations sur l'accessibilité des lieux et commerces, 10 ans après le premier recensement.

C'est l'ambassadeur local de l'association, Fabien Sorez, qui coordonne l'événement sur Dijon. L'objectif est de réunir des bénévoles sur une journée pour tenter de quadriller au maximum le centre-ville dijonnais (Darcy-République-Théaêtre-Monge) et de faire un état des lieux  précis des différents commerces : sont-ils accessibles aux personnes à mobilité réduite ? Quels sont les aménagements prévus ? Quelle est la largeur des allées ? Y'a-t-il des marches ? ...

Toutes ces informations, récoltées via smartphone et avec l'accord des commerçants, serviront à enrichir une application mobile peu connue du grand public, mais très prisée des PMR : Jaccede.com. Gratuite, elle permet d'obtenir des informations précises sur un lieu ou commerce (si celui-ci a déjà été répertorié ) et ce, avant même de s'y rendre : accessibilité, présence d'une rampe à l'entrée, de toilette, largeur de la porte, tout y est détaillé. Des informations précieuses pour ces personnes, handicapées ou non, qui doivent impérativement préparer chaque déplacement pour éviter les mauvaises surprises. « C'est aussi utile si vous avez un jour des béquilles, une canne, ou un bras dans le plâtre, de connaître à l'avance l'organisation du lieu» explique l'association.

«On fait de l'accessibilité positive»

Il y a près de 10 ans, une poignée de bénévole avait déjà arpenté les rues de Dijon pour un premier recensement lors de la création de l'association, dont le siège est à Paris. « ? l'époque, on n'avait pas les smartphones, on notait tout sur une feuille et on retranscrivait chaque info à la main sur le site internet. 150 lieux avaient été détaillés » se souvient Fabien Sorez, qui rappelle une nuance importante : « On répertorie l'accessibilité des lieux et non pas les lieux accessibles. Notre but c'est juste de pouvoir informer les PMR si tel ou tel commerce est facilement accessible ou non, et pas de porter un quelconque jugement. ?videmment, nous informerons les commerçants qui parfois ne savent pas que quelques aménagements suffisent pour rendre un lieu plus accessible. Mais notre objectif n'est pas de leur causer du tort ou de faire pression. On fait de l'accessibilité positive.»

Outre ces journées de recensement, l'ambassadeur rappelle qu'il est possible pour tous au quotidien de répertorier rapidement l'accessibilité des lieux, en installant l'application sur son smartphone. « Une photo, deux, trois informations sur la présence de marche, de rampes, d'escalier suffisent pour que le lieu soit enregistré et éviter les mauvaises surprises en arrivant devant le commerce »

Plusieurs associations, notamment de collégiens, ont déjà répondu à l'appel lancé pour ce recensement bénévole le 4 avril à partir de 9h45 sur la place Darcy (jusqu'à 14h45 environ). Valides ou PMR sont les bienvenus, équipés de leur smartphone et de l'application, en s'inscrivant ici

Yoann Olid

Podcasts