Justice : le faucheur d'OGM de Côte-d'Or ira au tribunal

21 février 2017
Par 45
Ce mardi après-midi, un Côte-d'Orien était convoqué́ à Chenôve pour une composition pénale. Une procédure de conciliation qu'a refusée ce militant anti-OGM qui avait participé à la destruction de trois parcelles de Colza en novembre dernier. Il sera donc poursuivi devant le tribunal dijonnais en mai.

Ce mardi après-midi, un Côte-d'Orien était convoqué́ à Chenôve pour une composition pénale. Une procédure de conciliation qu'a refusée ce militant anti-OGM qui avait participé à la destruction de trois parcelles de Colza en novembre dernier. Il sera donc poursuivi devant le tribunal dijonnais en mai.

Ce Faucheur Volontaire de Côte-d'Or était attendu devant la procureur de Dijon ce mardi pour avoir participé à la destruction des parcelles, dont certaines appartenant au groupe Dijon Céréales, soupçonnées d'abriter des plantations de colza sous OGM (voir en détail).

Soutenu par le mouvement anti-OGM à l'extérieur, l'homme a refusé toute conciliation avec la procureur et est ressorti presque aussitôt.

C'est donc une convocation au tribunal correctionnel qui attend le militant, le 9 mai prochain, pour avoir notamment refusé un test ADN pour le fichier FNAG (Fichier national automatisé des empreintes génétiques)

Yoann Olid