Vaccination à l'université de Dijon : la campagne se généralise

23 janvier 2017
Par 45
Après deux phases reservées aux personnes les plus proches des victimes, la campagne de vaccination contre le méningocoque W sur le campus de Dijon a été généralisée à l'ensemble du personnel et des étudiants restants ce lundi. 20 000 personnes sont attendues.

Après deux phases reservées aux personnes les plus proches des victimes, la campagne de vaccination contre le méningocoque W sur le campus de Dijon a été généralisée à l'ensemble du personnel et des étudiants restants ce lundi. 20 000 personnes sont attendues.

Depuis le début de la campagne le 4 janvier (voir article), déjà 9 932 personnes se sont fait vacciner sur le site du Multiplex, transformé en centre de vaccination.

« Cette opération de prévention collective, destinée à interrompre la circulation du germe responsable de trois cas groupés d'infections invasives à méningocoque (IIM), se déroule dans de très bonnes conditions d'organisation, grâce à la mobilisation de l'ensemble des partenaires.» explique l'Agence Régionale de Santé.

Au regard de l'évaluation des deux premières phases et parce que les capacités le permettent, il a donc été convenu d'augmenter le nombre de personnes conviées chaque jour, de manière à ce que la plupart des effectifs aient été invités à se faire vacciner d'ici le 30 janvier.

Pour cette troisième phase, ils seront appuyés par des médecins libéraux qui se sont déclarés volontaires auprès de l'Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) Médecins.

Au total, environ 30 000 étudiants et personnels du campus dijonnais sont ciblés par le dispositif décliné en trois phases successives.

Y.O.