Culture : l'Opéra de Dijon se met au financement participatif

15 janvier 2017
Par 45
? l'occasion de la production de la pièce "La Flûte enchantée» de Mozart, l'Opéra de Dijon a lancé sur internet sa première campagne de financement participatif, afin de financer une partie des costumes. En contrepartie, les donateurs sont invités à pénétrer au coeur de la préparation de la pièce.

? l'occasion de la production de la pièce "La Flûte enchantée» de Mozart, l'Opéra de Dijon a lancé sur internet sa première campagne de financement participatif, afin de financer une partie des costumes. En contrepartie, les donateurs sont invités à pénétrer au coeur de la préparation de la pièce.

L'objectif est double pour l'Opéra : faire participer le public financièrement à la réalisation des costumes de sept créatures de la production dijonnaise et à devenir par conséquent acteur d'une production lyrique, mais aussi s'ouvrir à un autre type de public.
« En participant à ce projet inédit, l'Opéra de Dijon offre l'occasion d'assister aux différentes étapes de travail, de rencontrer les artistes et les équipes artistiques et de devenir mécène de l'Opéra de Dijon. On propose du Totebag de La Flûte enchantée, à une immersion totale sur le plateau avec la régie de scène » précise Julie Dehais, directrice des publics et de l'action culturelle.
Lancée sur la plateforme Commeon, la collecte a jusqu'au 31 janvier pour atteindre les 10 000 ? demandés. Elle a déjà dépassé la barre des 4 000 ? ses derniers jours.

Heureusement pour les équipes dijonnaises, si la totalité de la somme n'est pas réunie, la campagne ne tombe pas à l'eau : « L'intérêt de la plateforme Commeon et que l'on touchera l'argent qui a été collecté, qu'on boucle la campagne ou pas. Nos mécènes ont donc la certitude d'avoir droit à leur contrepartie ». Julie Dehais explique pourquoi elle n'est pas inquiète : « Pour être honnête, le budget de la pièce est déjà bouclé depuis longtemps, nous ne sommes pas dans le besoin. Le financement des costumes n'est qu'une excuse pour proposer des contreparties inédites à notre public. Tout l'argent récolté en plus pourra aller au soutien à d'autres productions. Par cette campagne, nous innovons et nous montrons que nous sommes aussi un Opéra moderne et ouvert »

En mars 2017, le public dijonnais aura droit à la première représentation de cette pièce. Et Julie Dehais d'assurer que sur scène, ils seront tous costumés.

Pour participer à la collecte, c'est ici.

Yoann Olid

Podcasts