Démographie : Dijon a gagné plus de 1500 habitants en 5 ans

02 janvier 2017
Par 45
L'institut statistique INSEE a dévoilé en ce début d'année 2017 une étude sur les populations et la démographie locale. On y découvre que la population des grandes villes de Bourgogne-Franche-Comté diminue entre 2009 et 2014, sauf à Dijon, et que la Côte-d'Or a attiré de plus en plus d'habitants.

L'institut statistique INSEE a dévoilé en ce début d'année 2017 une étude sur les populations et la démographie locale. On y découvre que la population des grandes villes de Bourgogne-Franche-Comté diminue entre 2009 et 2014, sauf à Dijon, et que la Côte-d'Or a attiré de plus en plus d'habitants.

La Cité des Ducs est d'ailleurs la commune qui a vu sa population augmenter le plus pendant ces cinq années avec 1558 habitants en plus. Elle vient donc s'ajouter à hausse générale de la population habitant en Côte-d'Or (+ 7232), qui s'établie à 531 380 habitants en 2014, contre 524 144 en 2009. Ce qui en fait le troisième département le plus peuplé de Bourgogne-Franche-Comté après la Saône-et-Loire (555 788 habitants en 2014) et le Doubs (534 710 habitants en 2014). Car c'est bien le Doubs le champion toute catégorie de la hausse de population avec 9434 habitants de plus.

En revanche, la tendance est à la ruralité et à la fuite des grandes villes. Lors du dernier recensement officiel, la région ne comptait plus que 23 villes de plus de 10 000 habitants, parmi lesquelles seules deux ont vu leur population croître en cinq ans : Dijon (153 668) et Chevigny-Saint-Sauveur (11 097).

Y.O.