Transport et Parking de Dijon : Keolis garde le monopole

09 décembre 2016
Par 45
L'entreprise Keolis, actuelle gestionnaire du réseau bus et tram de Dijon, va se voir attribuer à la fin du mois la gestion complète du réseau de transport en commun mais aussi les parkings de toute l'agglomération de Dijon.  Un contrat de 6 ans qui démarerra en 2017, pour quelques 400 millions d'euros. 

L'entreprise Keolis, actuelle gestionnaire du réseau bus et tram de Dijon, va se voir attribuer à la fin du mois la gestion complète du réseau de transport en commun mais aussi les parkings de toute l'agglomération de Dijon.  Un contrat de 6 ans qui démarerra en 2017, pour quelques 400 millions d'euros.

Sans surprise, Le Bien Public assure que le contrat de gestion des transports sur l'agglomération, appelé "délégation de service public (DSP) mobilité" va être attribué à l'entreprise Keolis lors du prochain conseil communautaire du Grand Dijon le 22 décembre prochain.

Keolis est donc vainqueure d'une course au contrat dans laquelle elle était la seule participante : son potentiel concurrent Transdev s'était rapidement désisté face à l'importance du cahier des charges demandé par le Grand Dijon. Certains en ont d'ailleurs profité pour dénoncer un appel à projet fait "sur-mesure" pour Keolis, déjà seule gestionnaire des bus, trams et vélos dijonnais.

Quoi qu'il en soit, Keolis sera à partir de janvier 2017 gestionnaire des bus et des tramways dans l'agglomération, mais aussi des parkings en ouvrage de la ville, des stationnements en surface, des Velodi, et de la fourrière. Selon le Bien Public, le Grand Dijon payera ses services 400 millons d'euros sur l'ensemble du contrat. En parralèle, Keolis s'engage à verser une envellope de recette à la communauté urbaine.

Yoann Olid