Littérature : une romancière dijonnaise se lance dans le grand bain

26 novembre 2016
Par 45
? 40 ans et travaillant dans le domaine de l'intérim, la dijonnaise Sandrine Timechinat a souhaité faire de sa passion de l'écriture une réalité. Après avoir remué ciel et terre, son premier roman s'est retrouvé dans les libraires dijonnaises.

? 40 ans et travaillant dans le domaine de l'intérim, la dijonnaise Sandrine Timechinat a souhaité faire de sa passion de l'écriture une réalité. Après avoir remué ciel et terre, son premier roman s'est retrouvé dans les libraires dijonnaises.

Amoureuse de littérature, lectrice avertie et amatrice d'écriture à ses heures perdues, Sandrine Timechinat a décidé de passer des paroles aux actes, lorsqu' un jour, à l'aube de ses 40 ans, elle contemplait ses nombreux essais de roman non publiés. « Je gardais ça pour moi et puis à un moment donné, je me suis dit, "allez.... pourquoi pas moi ?"» confie tout sourire celle dont le premier roman "Simon Siméo, on parlera un jour de lui" est désormais disponible dans plusieurs librairies et grandes surfaces de la région. 

Pourtant, le fonctionnement du milieu de l'édition et de la littérature n'est pas un univers facile : « Il faut se battre, appeler régulièrement et être très patient... les réponses arrivent après plusieurs mois...» confie-t-elle. « Je me suis beaucoup remise en cause et j'ai retravaillé mon roman pour qu'il ait les meilleures chances.»

Et si l'histoire de Simon Siméo se passe bien loin de Dijon (en Bretagne, nldr), Sandrine a pu compter sur des soutiens locaux « Les libraires dijonnais m'ont aidé. J'ai été surprise du nombre de portes qui se sont ouvertes. Aujourd'hui, c'est un peu dingue de voir son premier livre à côté de ceux de Marc Levy ou Guillaume Musso»

Finalement, elle explique que le plus gros défi a été d'oser. « Une fois qu'on décide de foncer et qu'on y croit, l'auteur a fait le plus gros du travail. Il faut croire en ses rêves. Comme beaucoup, j'écrivais mais je ne pensais pas qui ça serait un jour publié. Je ne pensais pas pouvoir réaliser ce livre, et j'ai trouvé une petite maison d'édition. J'ai même fait des dédicaces.»

Sandrine Timechinat l'espère : son expérience avec la littérature peut en inspirer d'autres. Elle le sait, la littérature est bourrée de talents cachés, qui ne demandent qu'un coup de plume pour être dévoilés.

"Simon Siméo, on parlera un jour de lui" est disponible dans les librairies Grangier, Joseph, et FNAC à Dijon.

Yoann Olid

Podcasts