Fêtes de fin d'année : Dijon prépare ses "Fééries de Noël"

17 novembre 2016
Par 45
La ville de Dijon a présenté ce mercredi les festivités de fin d'année qui se tiendront à partir du 26 novembre sur les grandes places du centre-ville. Si la sécurité sera renforcée autour des manifestations, la ville souhaite que la "féérie" s'empare des habitants.

 La ville de Dijon a présenté ce mercredi les festivités de fin d'année qui se tiendront à partir du 26 novembre sur les grandes places du centre-ville. Si la sécurité sera renforcée autour des manifestations, la ville souhaite que la "féérie" s'empare des habitants.

Les températures nous le rappellent : Voilà la fin d'année, et pour ne pas déroger à la règle, la ville de Dijon a planché sur de nouvelles animations et festivités pour son centre-ville. Ces "Fééries de Noël", présentées ce mardi par Nathalie Koenders et Danielle Juban, respectivement première adjointe au maire et adjointe aux commerces.

Parmi les nouveautés, les plus observateurs auront déjà repéré l'installation d'un nouveau manège place de la République, en plus de la traditionnel grande roue. Une place qui récupérera bien  la patinoire éphémère, habituellement installée place de la Libération. Devant l'Hôtel de ville, il y aura cette année plus de stands de Noël, et toujours le spectacle son et lumière sur la façade, quatre fois par soir à partir du 18 décembre. « Le théâtre, la porte Guillaume,  la place de la Libération et même les pavés des rues auront aussi droit à des illuminations cette année» confie Danielle Juban, qui rappelle que les vitrines des commerces auront droit à un relooking par les étudiants des Beaux-Arts de la ville.

Conscient de la foule que ces festivités peuvent générer, les deux élues ont rappelé que la sécurité était toujours au coeur des préoccupations : vigilance et nombre de policiers accrus, bloc de béton autour des places et même un « système de contrôle des sacs, comme lors du concert de rentrée, pourra être mis en place lors des gros évènements » expliquait Nathalie Koenders.

Pas franchement "féérique", mais c'est sans doute le prix à payer pour les fêtes ne sont pas gâchées. « Tout sera fait pour ne pas créer une atmosphère anxiogène en cette belle période» conclue l'élue dijonnaise.

Yoann Olid