Viticulture : Le Millesime Bourgogne 2016 est "une belle surprise" après les intempéries

16 novembre 2016
Par 45
Le Bureau Interprofessionel des Vins de Bourgogne (BIVB) a le sourire : Si les parcelles de vignes ont été amputées par les évenements climatiques, le Millésime 2016 en Bourgogne s'annonce comme une belle surprise en terme de qualité.

Le Bureau Interprofessionel des Vins de Bourgogne (BIVB) a le sourire : Si les parcelles de vignes ont été amputées par les évenements climatiques, le Millésime 2016 en Bourgogne s'annonce comme une belle surprise en terme de qualité.

C'est finalement une histoire qui finit presque bien : après avoir subi le gel fin avril (voir), puis la grêle fin mai (voir), les raisins des vignes bourguignonnes ont rendu leur premier jus et le verdict est sans appel pour le BIVB : ce millésime 2016 sera d'une exceptionnelle qualité. 

« Le jour du solstice d'été (21 juin), la tendance s'est 'inversé radicalement. Après un printemps particulièrement humide et froid, soleil et chaleur s'installent. Ce changement soudain permet aux vignes de reprendre des forces. Elles rattrapent même le retard pris au début du cycle végétatif. Après l'excès d'eau, un déficit se fait sentir par endroit, heureusement limité par quelques pluies salvatrices, en septembre, qui donnent aux fruits l'occasion de mûrir dans de très bonnes conditions. Celles-ci vont se poursuivre jusqu'à fin octobre, chaque parcelle pouvant ainsi être récoltée au moment idéal. Les vendanges démarrent vers le 20 septembre et s'étendent durant un mois. Au final... un millésime de qualité Les raisins récoltés sont parfaitement sains, mûrs et des plus appétents !»  résume le BIVB dans un communiqué.

Ainsi, l'année 2016 en Bourgogne donne pour l'instant de belles impressions, peu importe le cépage:

  • - Les vins blancs  : « ? la dégustation, ces vins présentent la tension caractéristique des blancs de Bourgogne. La palette aromatique, marquée par les fruits blancs, devrait également s'enrichir au cours de l'élevage.»
  • - Les vins rouges  : « D'un rouge profond et éclatant, les couleurs surprennent par leur intensité. Séduisantes, elles révèlent ce que le nez, encore un peu timide, ne dévoile pas pour le moment : des vins qui donneront du plaisir. La bouche, fraîche et tendre, confirme cette première impression, soutenue par une belle ampleur. Il faudra cependant attendre quelques mois pour découvrir toute la personnalité de ces vins.»
  • - Les Crémant de Bourgogne : « Les vins de base des Crémant de Bourgogne sont ronds, subtils et frais. Ils présentent les caractéristiques de leurs terroirs, avec un juste équilibre basé sur une acidité présente sans excès. Toute la palette aromatique du Chardonnay se retrouve. Le Pinot Noir donne des vins fins et souples, aux arômes de fruits rouges (cerise). Le cépage gamay est très expressif, avec une saveur acidulée

Dans l'histoire, il y a tout de même un point noir souligné par le BIVB : « Le vignoble présente néanmoins deux situations opposées : très peu, voire pas de récolte sur les parcelles gelées ou grêlées ; a contrario, de beaux rendements sur les secteurs épargnés.»

Yoann Olid