?lection à la chambre d'artisanat régionale : la liste battue «outrée par le comportement de l'UPA»

10 novembre 2016
Par 45
Battus aux dernières élections à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat en Bourgogne-Franche-Comté par la liste UPA, les représentants de la liste "Fiers d'être Artisans" de la CGPME et la FFB dénoncent dans un communiqué le manque d'ouverture et la prise des "pleins pouvoirs" de la liste gagnante, sans tenir compte de la représentativité qu'ils auraient pu avoir.

Battus aux dernières élections à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat en Bourgogne-Franche-Comté par la liste UPA, les représentants de la liste "Fiers d'être Artisans" de la CGPME et la FFB dénoncent dans un communiqué le manque d'ouverture et la prise des "pleins pouvoirs" de la liste gagnante, sans tenir compte de la représentativité qu'ils auraient pu avoir.

Le 20 octobre dernier, les résultats des votes des artisans de Bourgogne-Franche-Comté réaccordaient leur confiance à la liste sortante UPA  à la tête de la Chambre Régional de Métiers et de l'Artisanat (voir article), malgré la forte mobilisation d'une nouvelle liste, intitulée "Fiers d'être artisans" et portée par la CGPME et la FFB.

Logiquement, le 7 novembre dernier, c'est donc un bureau UPA qui a été élu à la suite de la première assemblée régionale.

Mais pour la liste battue, certaines décisions passent mal : « Notre liste "Fiers d'être Artisans",  a gagné les élections des Chambres de Métiers et de l'Artisanat de l'Yonne et de la Côte d'Or et a fait un score de 48.08% sur l'ensemble de la région Bourgogne Franche-Comté,  renforçant de 10 points ses résultats par rapport à 2010. [...] Or Régis Penneçot, Président sortant en Côte d'Or, battu dans son département, mais mettant en avant la légère avance de la liste de l'UPA au niveau régional, a profité de la répartition des sièges à la proportionnelle et n'a permis aucune ouverture aux élus de la liste Fiers d'être Artisans pourtant majoritaire en Côte d'Or. Aucun poste de Président ou Vice-Président dans les deux Départements gagnés, aucun poste au Bureau de la Région Bourgogne ni dans les Commissions Régionales

Ce manque d'ouverture est donc ouvertement dénoncé par les représentants de la CGPME et de la FFB « Comment peuvent-ils à ce point bafouer l'artisanat qu'ils sont censés défendre, au point de préférer s'accrocher à leur pouvoir plutôt que d'écouter les attentes de leurs ressortissants. Quel sens donnent-ils à la démocratie et que peuvent attendre les professionnels d'une telle attitude ? Les nouveaux élus ont profité d'une courte victoire régionale pour s'octroyer les pleins pouvoirs ». 

Yoann Olid