Monnaie locale à Dijon : les professionnels appelés à jouer le jeu

08 novembre 2016
Par 45
Depuis plusieurs mois, l'association La Chouette tente de développer une monnaie locale pour l'agglomération dijonnaise, "La Chouette", afin de s'assurer que les investissements bénéficient aux acteurs locaux. Lors d'une nouvelle réunion publique mardi, elle a rappelé l'importance de la mobilisation des professionnels et commerçants pour que la monnaie puisse voir le jour.

Depuis plusieurs mois, l'association La Chouette tente de développer une monnaie locale pour l'agglomération dijonnaise, "La Chouette", afin de s'assurer que les investissements bénéficient aux acteurs locaux. Lors d'une nouvelle réunion publique mardi, elle a rappelé l'importance de la mobilisation des professionnels et commerçants pour que la monnaie puisse voir le jour.

Toujours sur le modèle de La Gonette de Lyon (voir précédent reportage), la mise en place d'une monnaie locale à Dijon permettrait de s'assurer que l'argent dépensé bénéficiera à faire tourner uniquement l'économie de l'agglomération, puisque cet argent aura une limite géographique d'utilisation.

Sur le pont depuis plusieurs mois pour créer cette monnaie et parler de son intérêt, l'association "La Chouette" a apparemment « de bons retour auprès du public» comme l'explique la co-présidente Christelle Faieta. « Maintenant, pour qu'elle est un véritable intérêt, il faut aussi mobiliser les commerçants et les professionnels pour avoir des points de vente et qu'ils acceptent d'être payés en Chouette »

Expliquer le fonctionnement complet aux principaux intéressés, c'était l'objectif de la nouvelle réunion publique qui a eu lieu ce mardi soir à la Péniche Cancale à Dijon. Pour l'instant, c'est ce qui coince. « Les commerçants croient qu'ils devront faire deux caisses. C'est faux. Le taux de change est le même (1 Chouette = 1 ?), les dispositions légales sont bien fixées, avec la TVA comme sur l'euro...»

Reste un problème : Le coût des produits et l'absence pour certains commerces de réseau local pour s'approvisionner. « Cette monnaie suppose qu'on s'approvisionne en partie localement pour pouvoir aussi payer en Chouette. Ca ne marchera donc que si un maximum de commerçants jouent le jeu pour créer au final une autonomie du territoire».

Si tout se passe bien, vous pourriez bien avoir des Chouettes dans votre poche en 2017.

Plus d'info et calendriers des rendez-vous sur la page Facebook « Chouette, une monnaie locale à Dijon»

Yoann Olid

Podcasts