Longvic : les passionnés de Terrot se rassemblent autour de l'ARBRACAM

08 octobre 2016
Par 45
Une poignée d'amoureux des traditionnelles motos dijonnaises Terrot et de voitures/motos anciennes ont rendez-vous ce dimanche à Longvic où se tient la bourse de motos et voitures de collection de l'association ARBRACAM, qui oeuvre pour la préservation de ce "patrimoine automobile"

Une poignée d'amoureux des traditionnelles motos dijonnaises Terrot et de voitures/motos anciennes ont rendez-vous ce dimanche à Longvic où se tient la bourse de motos et voitures de collection de l'association ARBRACAM, qui oeuvre pour la préservation de ce "patrimoine automobile"

L'association ARBRACAM (Amicale Région Bourgogne des Collectionneurs et Amateurs d'Antiques Motocycles) oeuvre depuis les année 90 pour l'amour de la vieille motos. Installée à Dijon, elle chérit logiquement les constructeurs locaux, comme Terrot, mais aussi les petits constructeurs indépendants : Durandal, Arbinet, PP Roussey, Sublime...

En dehors de ces activités de restauration et de présentation de ces anciens modèles, l'association organise deux fois par an une grande bourse dans la Zone Industrielle de Longvic.

« Cette bourse attire des exposants et des acheteurs qui viennent de toute la France et même de l'étranger. Nous participons à de nombreuses manifestations :Coupe Moto Légende, salon Auto Moto Retro au parc des expositions, au château de Vignol ou encore à des émissions qui parlent de nos modèles » explique Patrick Gevrey, le responsable des relations publics.

L'idée de créer un musée de la moto dijonnaise reste un objectif clair et ce genre d'événement «y participe grandement. Nous demandons simplement au visiteur un prix d'entrée, mais rien aux exposants».

Aujourd'hui, l'ARBRACAM possède déjà des anciennes motos mais aussi des pièces détachées et des documents techniques et historique qui prouvent que la Terrot n'a d'ancienne que le nom.

Yoann Olid