Migrants : l'?tat veut 550 places d'accueil de plus en Bourgogne-Franche-Comté

14 septembre 2016
Par 45
Pour désengorger les camps de migrants de Paris et Calais, le Gouvernement planche sur un programme de création de nouvelles places d'accueil en province. D'ici la fin de l'année, la Bourgogne-Franche-Comté devra créer 550 places supplémentaires, pour un effort total de 750 réfugiés.

Pour désengorger les camps de migrants de Paris et Calais, le Gouvernement planche sur un programme de création de nouvelles places d'accueil en province. D'ici la fin de l'année, la Bourgogne-Franche-Comté devra créer 550 places supplémentaires, pour un effort total de 750 réfugiés.

Ce "plan" gourvernemental est issu d'un document rélévé ce mardi 13 septembre par le journal Le Figaro. L'?tat y prévoit la création de 12 000 places d'hébergement supplémentaire à l'intérieur des fameux Centres d'Accueil et d'Orientation (CAO)d'ici la fin de l'année sur l'ensemble du territoire, sauf la région Ile-de-France et la Corse.

Selon ce même document, un effort sera donc demandé à chaque collectivité en fonction de sa taille et d'un "critère démographique pondéré par les efforts faits par chaque région". Ainsi, 1800 places seront demandées à la région Auvergne-Rhône-Alpes, 1500 à la Nouvelle Aquitaine et 750 places en Bourgogne-Franche-Comté. Avec 200 places déjà existantes, il reste 550 places à créer.

Il est maintenant demandé à chaque préfet d'expertiser quels sites pourraient accueillir des migrants et d'engager des discussions avec les propriétaires de terrains ou logements comme la Poste, EDF et les villages vacances pour accueillir de nouveaux centres. 

Yoann Olid