Tourisme estival : "Dijon résiste mieux que d'autres destinations"

30 août 2016
Par 45
Au c?ur d'un été perturbé par le terrorisme, puis la canicule, le tourisme à Dijon a quand même progressé, selon les premiers chiffres dévoilés ce mardi par l'Office de Tourisme. Le président Didier Martin se félicite de la mise en place d'évènements majeurs qui ont contribué au maintien de l'attractivité.

Au c?ur d'un été perturbé par le terrorisme, puis la canicule, le tourisme à Dijon a quand même progressé, selon les premiers chiffres dévoilés ce mardi par l'Office de Tourisme. Le président Didier Martin se félicite de la mise en place d'évènements majeurs qui ont contribué au maintien de l'attractivité.

Contrairement à ce qu'on aurait pu penser, le tourisme dans la Cité des Ducs n'aura donc pas trop souffert d'un climat de tension autour des attentats terroristes. En tout cas, pas dans les chiffres diffusés par l'Office de Tourisme de Dijon, qui a accueilli 93 600 visiteurs dans l'un de ces deux points d'accueil entre juillet et août 2016.

Une hausse de la fréquentation de plus de 25% par rapport à 2015 que l'on retrouve également de le résultat des ventes de produits culturelles ou touristiques  « On a vendu 100% des places qu'on avait à disposition pour le nouveau brunch des Halles le dimanche, et on a augmenté nos ventes pour une visite de la ville» nous confie le président de l'Office Didier Martin.

Si les touristes ont été bien présents cet été, c'est aussi grâce aux gros évènements qui ont amené du monde dans les rues selon le président : « Le brunch des Halles le dimanche, la semaine du cyclotourisme et ses milliers de participants ou encore le festival de musique Garçon La Note tout l'été ont contribué à faire augmenter nos touristes malgré le contexte sécuritaire. Et puis on commence à parler de Dijon avec l'inscription des Climats à l'UNESCO.»

En revanche, le profil des touristes, lui, a un peu changé : « La France n'a logiquement pas eu très belle image dans le reste du monde avec les attentats ». C'est donc le nombre de Français qui a largement augmenté, notamment dans les hôtels (+ 33 000 nuitées en 6 mois), au détriment de notre public étranger, comme les Asiatiques (-42 %). Finalement, le nombre de nuitées augmentent, mais on constate un repli sur soi.

Les chiffres restent donc positifs pour le président de l'Office de Tourisme, tout aussi optimiste de voir arriver le mois de septembre : « Les affaires vont reprendre avec les tour-opérateurs, on va avoir la fêtes de la Gastronomie avec l'arrivée de la Citée de la Gastronomie bientôt... de bonne augure»

Yoann Olid