Dijon : le squat Impasse Reggio vidé par la police

08 juillet 2016
Par 45
Une opération policière a eu lieu ce vendredi matin sur ordre du Tribunal de Grande Instance de Dijon pour expulser les migrants qui squattaient un bâtiment Impasse Reggio à Dijon. Le propriétaire des locaux a fait valoir ses droits devant le tribunal, alors que la préfecture assure que chaque situation sera étudiée.

Une opération policière a eu lieu ce vendredi matin sur ordre du Tribunal de Grande Instance de Dijon pour expulser les migrants qui squattaient un bâtiment au 4 Impasse Reggio à Dijon.

Depuis plusieurs mois, une soixantaine de migrants occupaient illégalement les locaux vides de ce batîment proche d'Ikea à Dijon. Défendus par plusieurs associations de défense des droits de l'homme, ils avaient appris en septembre dernier la décision du tribunal de Grande Instance de Dijon de les expulser, puisque le propriétaire , la société EURL BATIMIG, voulait récupérer son bien.

L'expulsion s'est finalement déroulée ce vendredi matin, « dans le calme »selon le directrice de cabinet du Préfet Thiphaine Pinault.

La Préfecture précise que « la situation de chaque occupant sera examinée individuellement afin de fournir une réponse appropriée. Après les vérifications d'usage relatives à leur identité, il a été proposé aux occupants de se rendre au guichet mutualisé de la préfecture afin que leur situation administrative soit étudiée et qu'une offre d'hébergement leur soit faite le cas échéant.» 

Selon les dernières informations, seul une trentaine de migrants aurait rejoint les locaux de la Préfécture.

Yoann Olid