Les hauteurs de Talant à nouveau interdites pour les feux du 14 juillet du Lac Kir

06 juillet 2016
Par 45
Les hauteurs de Talant seront comme l'année dernière interdites aux spectateurs du feu d'artifice du 14 juillet tirés depuis le Lac Kir de Dijon. Le maire talantais Gilbert Menu a renouvelé la mesure interdisant les accès par exemple au Parc de la Fontaine aux Fées, et dénonce le mutisme de l'organisation dijonnaise sur le sujet.

Les hauteurs de Talant seront comme l'année dernière interdites aux spectateurs du feu d'artifice du 14 juillet tirés depuis le Lac Kir de Dijon. Le maire talantais Gilbert Menu a renouvelé la mesure interdisant les accès par exemple au Parc de la Fontaine aux Fées, et dénonce le mutisme de l'organisation dijonnaise sur le sujet.

Gilbert Menut ne veut pas gérer les foules engendrer par les feux du Lac Kir, tirés chaque 14 juillet. Plusieurs centaines de spectateurs ont pourtant pris l'habitude de les observer depuis les hauteurs de la ville du maire talantais, et notamment depuis le Parc de la Fontaine aux Fées, qui surplombe le lac, offrant une vue sous imprenable.

«Les accès au Parc de la Fontaine aux Fées seront barrés et les contrevenants s'exposent à des poursuites.» précise un communiqué. « Ces comportements et ces lieux sont beaucoup trop dangereux. L'année dernière, il y a eu plusieurs départs de feux depuis ces coins» rappelle le maire, qui regrette d'ailleurs que chaque année Dijon organise ses feux depuis le Lac, sans se soucier de Talant qui doit gérer une foule de spectateur, obligeant Talant à gérer les spectateurs. Il prévient : Aucun agent de sécurité ne sera mis cette année à disposition de l'organisation.

«On peut regretter que depuis mi-mars, jour de diffusion de l'arrêté, aucune mesure n'ait été envisagée par la Ville de Dijon et la Préfecture pour organiser ailleurs le tir du feu d'artifice, mettant ainsi la Ville de Talant devant une situation qu'elle ne souhaite plus assumer. Dans le même esprit, la Ville de Talant ne mettra pas d'agents municipaux à disposition des organisateurs.» conclue le maire.

Yoann Olid