Casting The Voice à Dijon ce samedi : "On cherche le frère spirituel de Sol"

08 juillet 2016
Par 45
Le casting de The Voice passe en Côte-d'Or ! La célèbre émission de chant de TF1 cherchera de nouveaux talents ce samedi à Talant. ? la tête du casting, le directeur Bruno Berberes. On lui doit tous les grands noms de l'émission ces dernières années. Il livre ses secrets pour K6FM

Le casting de The Voice passe en Côte-d'Or ! La célèbre émission de chant de TF1 cherchera de nouveaux talents ce samedi à Talant. ? la tête du casting, le directeur Bruno Berberes. On lui doit tous les grands noms de l'émission ces dernières années. Il livre ses secrets pour K6FM.

?tre directeur de casting, c'est un peu comme être chasseur de tête : il ne faut pas louper sa cible. Pour être sûr d'avoir les meilleurs sur le plateau, le directeur de casting pour The Voice, Bruno Berberes, enchaîne donc les déplacements partout en France. « Je suis sur la route 365 jours par an » confie l'intéressé.

Mais ça marche : Louane, les Fréro Delavega, Kendji ou encore le Dijonnais Sol, tous ont été repérés et validés ces dernières années par cet ancien chanteur et animateur radio.

Il est donc celui qu'il faut convaincre pour espérer passer devant le célèbre jury de The Voice et ses fauteuils tournants. Pour se faire, le directeur conseille fortement d'avoir déjà de l'expérience : « Il ne faut rater aucune occasion de chanter, c'est toujours une occasion d'être repéré. Autre bon moyen de se faire reconnaître de nos jours ? Internet. Aujourd'hui, c'est difficile si vous ne percez pas d'abord sur les réseaux sociaux » assure le directeur qui reçoit plusieurs centaines de messages et démos chaque jour sur son compte Facebook. « Je les regarde tous » ose-t-il assurer.

Au milieu de milliers de postulants, comment tirer son épingle du jeu ? Pour Bruno Berberes, il n'y a pas de secret : « Il faut être naturel, avoir son petit monde et l'envie de s'amuser. Regardez Sol, le Dijonnais, il nous a plu parce qu'il ne voulait pas faire l'émission au départ, il a son propre univers. Et finalement, il se hisse jusqu'en demi-finale cette année ».

L'expérience de Sol est d'ailleurs un symbole de ce que recherche vraiment le directeur de casting : « Sol, il avait peur de faire l'émission, on a dû insister. Mais je vous assure, plus vous avez peur, plus vous pensez que ce n'est pas pour vous, plus vous nous intéressés » Si vous avez envie de sauter le pas et de pousser la chansonnette, pour qui sait, devenir le «petit frère spirituel de Sol que nous recherchons samedi à Talant», rdv ici pour les détails.

Yoann Olid

Podcasts