Don du sang : « Il faut remplir les réserves avant l'été »

14 juin 2016
Par 45
? l'occasion de la journée mondiale des donneurs de sang ce mardi 14 juin,  l'EFS de Bourgogne-Franche-Comté organise plusieurs opérations à Dijon et Besançon pour inciter les gens à donner et rappeler que les réserves de sang s'épuisent vite, et diminuent fortement l'été.

? l'occasion de la journée mondiale des donneurs de sang ce mardi 14 juin, l'EFS de Bourgogne-Franche-Comté organise plusieurs opérations à Dijon et Besançon pour inciter les gens à donner et rappeler que les réserves de sang diminuent fortement l'été.

« Cette année, nous sommes légèrement en dessous de nos objectifs de réserve » nous confie le Dr Christophe Barisien, responsable des prélèvements pour l'EFS (?tablissement Français du Sang) en Bourgogne-Franche-Comté. « On a dix jours de réserve, alors qu'on devrait en avoir 12 voir 15 pour être plus sereins»

Le médecin attend donc beaucoup de cette journée mondiale du don du sang, ce mardi 14 juin. Grâce à plusieurs animations organisées à Dijon (Place de la République) et Besançon, suivies de près de 170 collectes organisées jusqu'à fin juin, il espère que les réserves en sang se rempliront à nouveau. « Cette période pré-estivale est toujours vitale pour nous, car dès que les beaux-jours arrivent, les dons sont moins fréquents. Les écoles sont désertes, les entreprises moins fréquentées, les gens mois disponibles.  Il faut donc une mobilisation pour gonfler les réserves avant l'été pour éviter la pénurie » confie Christophe Barisien.

Pour donner, il suffit de cadrer dans quelques conditions simples : avoir plus de 18 ans, avoir bien mangé, faire plus de 50 Kg et se soumettre à un petit examen médical.

Le sang prélevé est ensuite stocké, partagé en trois substances (plasma, globules rouges et plaquettes), qui ont toutes une durée de vie inférieure à 45 jours. (5 jours maximum pour les plaquettes).

En France, l'EFS estime à 15% des dons la hausse nécessaire pour avoir des réserves cet été, soit 30.000 dons supplémentaires. Si la situation est un tout petit peu moins alarmante localement, le Dr Barisien rappelle que le mois de mai n'a pas été fructueux : « Entre la météo, les mouvements sociaux qui paralysent les déplacements et la morosité ambiante, les dons seront en baisse».

L'ensemble des lieux de collecte organisées au mois de juin est visible sur www.dondusang.net.

Yoann Olid

Podcasts