Chevigny Saint Sauveur: Le verdict est tombé

09 juin 2016
Par Franck Pelloux
Le maire de Chevigny-Saint-Sauveur Michel Rotger a été reconnu coupable d'agression sexuelle sur une employée municipale, mais relaxé en ce qui concerne les faits de harcèlement sexuel. Il écope d'une peine d'un an de prison avec sursis.

Le maire de Chevigny-Saint-Sauveur Michel Rotger a été reconnu ce jeudi par le Tribunal correctionnel de Dijon coupable d'agression sexuelle sur une employée municipale, mais relaxé en ce qui concerne les faits de harcèlement sexuel. Il écope d'une peine d'un an de prison avec sursis.

L'affaire jugée le 11 mai dernier remonte à 2014, lire notre article. Lors du procès, le maire de Chevigny-Saint-Sauveur avait clamé son innocence devant le tribunal correctionnel de Dijon.

L'élu chevignois justifiait ses "fausses" accusations par une manigance politique : l'affaire avait éclaté quelques jours avant les élections municipales de 2014.

Le parquet avait requis deux ans d'emprisonnement contre le maire.

Michel Rotger a désormais 10 jours pour faire appel, ce qui est «très probable» d'après son avocat.

 Franck Pelloux et Yoann Olid