Blocage des raffineries : Alain Suguenot (Beaune) dénonce une prise d'otage des Français

24 mai 2016
Par 45
Le député maire Les Républicains de Beaune, Alain Suguenot, a vigoureusement réagi à la situation de blocage qui touche ce mardi soir l'ensemble des raffineries françaises face à la loi El Khomri. Pour l'élu côte-d'orien, c'est «une minorité surpolitisée qui prend les Français en otage»

Le député maire Les Républicains de Beaune, Alain Suguenot, a vigoureusement réagi à la situation de blocage qui touche ce mardi soir l'ensemble des raffineries françaises. Pour l'élu côte-d'orien, c'est «une minorité surpolitisée qui prend les Français en otage»

Dans le viseur du Républicain : les syndicats impliqués dans ces blocages, en premier lieu la CGT, qui bien que délogée des portes de la raffinerie de Fos-Sur-Mer par les forçes de l'ordre dans la matinée, a annoncé poursuivre et durcir le mouvement.

«On ne peut que dénoncer cette prise d'otage des Français par une minorité surpolitisée et s'interroger sur la capacité d'une frange syndicaliste à paralyser un pays à elle toute seule.» s'étonne Alain Suguenot.

Le maire beaunois assure ensuite que «La plupart des ouvriers des raffineries souhaite travailler. Les Français ont, eux, besoin de carburant pour leurs véhicules, outil de travail pour beaucoup d'entre eux. Il est insupportable qu'ils soient les victimes d'une frange extrémiste et politisée qui ne représente qu'elle-même !»

Il appelle donc le Gouvernement a réagir dans les plus brefs délais, et de passer des paroles aux actes : «Les mots du Président de la République et du Premier ministre ne suffisent plus. Il faut maintenant agir concrètement...»

Yoann Olid