SNCF : De nouvelles perturbations en Bourgogne cette semaine

23 mai 2016
Par 45
Les syndicats de cheminots vont poursuivre leur mouvement de grève cette semaine pour faire pression sur les négociations salariales en cours. En Bourgogne, le trafic accusera à nouveau quelques retards et suppression de trains pour les journées de mercredi 25 et jeudi 26 mai.

Les syndicats de cheminots vont poursuivre leur mouvement de grève cette semaine pour faire pression sur les négociations salariales en cours. En Bourgogne, le trafic accusera à nouveau quelques retards et suppression de trains pour les journées de mercredi 25 et jeudi 26 mai.

Si l'ampleur de la mobilisation et donc des difficultés de circulation n'aura rien à voir avec celle de la semaine passée (voir article), certaines lignes de TER accuseront jusqu'à 75% de suppression. 1 TGV sur 4 devrait rester à quai ce mercredi.

Prévisions TER BOURGOGNE pour le mercredi 25 mai :  (Avec pour certains axes des autocars de substitution)

  • Dijon - Macon - Lyon  : 7 circulations sur 10
  • Dijon - Laroche  - Paris : 1 circulation sur 2
  • Laroche  -  Auxerre ?? Morvan :  2 circulations sur 3
  • Dijon - Montchanin ?? Nevers - Tours :  1 circulation sur 2
  • Chalon - Montchanin - Etang :   3 circulations sur 5
  • Montchanin - Paray - Clermont  : 3 circulations sur 4
  • Dijon - Is sur tille :  9 circulations sur 10
  • Dijon - Seurre - Bourg : 3 circulations sur 5
  • Etang - Autun  : circulation normale
  • Nevers - Decize - Cercy - Autun  :   1 circulation sur 4
  • Nevers - Cosne :  1 circulation sur 2
  • Nevers  - Saincaize  - Moulins : circulation normale
  • Paray  - Lyon :  1 circulation sur 3

La SNCF invite ses usagers à les contacter et à vérifier les horaires de leur train via internet www.sncf.com pour tous les trafics, www.ter-sncf.com/bourgogne pour le TER Bourgogne, www.ter-sncf.com/franche_comte  pour le TER Franche-Comté.

Par téléphone au 36 35 pour Grandes Lignes, TER et Intercités, 0800 802 479 pour TER Franche-Comté, 03 80 11 29 29 pour TER Bourgogne ou encore via les applications mobile SNCF, TER Mobile...

Yoann Olid