Ecouter K6FM en FM sur son smartphone ? C'est possible !

25 avril 2016
Par Franck Pelloux
Voici une initiative américaine qui ne va pas passer inaperçue : , « Free Radio on my Phone », met en effet en place sur internet une action de communication internationale visant à débloquer les puces FM de nos smartphones :

Voici une initiative américaine qui ne va pas passer inaperçue : , « Free Radio on my Phone », met en effet en place sur internet une action de communication internationale visant à débloquer les puces FM de nos smartphones.

La démarche est simple : une fois connecté au site, il vous suffit de cliquer sur « take action » (en haut à droite de la page d'accueil), puis de choisir votre marque de Smartphone (pour le moment, seulement Apple disponible pour la France), et de choisir le mode d'envoi automatique de votre message au fabricant.

Cette initiative rejoint le modèle de la radio libre, gratuite et anonyme défendue par le SIRTI (syndicat interprofessionnel des radios et télévisions indépendantes) et envoie un message clair : sans aucun coût supplémentaire, les auditeurs peuvent avoir accès à la FM sur leurs smartphones. C'est juste une question de volonté.

Les smartphones d'aujourd'hui permettent cette réception FM, mais certains fabricants sont encore réticents alors que la demande des auditeurs est bien réelle : Il faut la faire connaître.

 

Le saviez-vous ? 

> Ecouter la radio via la puce FM de votre smartphone utilise 20 fois moins de datas et sollicite 3 fois moins votre batterie qu'en passant par le streaming 

> Tous les smartphones ont une puce FM mais certains opérateurs ne l'activent tout simplement pas

> La puce FM est la seule façon d'obtenir via votre smartphone des informations dans les situations d'urgence quand le réseau 3G-4G est saturé

 

Le SIRTI est à l'origine d'un amendement  présenté dans le cadre de la loi « Création », visant l'activation de la puce FM et DAB + sur les smartphones. Il a été discuté en séance, non retenu à ce stade mais susceptible de revenir dans le débat dans quelques jours au Sénat  :