Energie propre " La Bourgogne Franche Comté a de vrais atouts" pour EDF

08 avril 2016
Par 45
? l'occasion de la présentation ce jeudi de son bilan d'activité sur la nouvelle région, le groupe EDF a rappelé son engagement pour des productions d'électricité propre. Pour la déléguée régionale Christine Heuraux, la région a de vrais ressources mais peine encore à pleinement les exploiter.

? l'occasion de la présentation ce jeudi de son bilan d'activité sur la nouvelle région, le groupe EDF a rappelé son engagement pour des productions d'électricité propre. Pour la déléguée régionale Christine Heuraux, la région a de vrais ressources mais peine encore à pleinement les exploiter.

"Faire du propre et du qualitatif tout en supportant les effets d'une crise." c'est en substance le tour de force qu'EDF a réussi à faire en 2015 si on en croit le bilan 2015 du groupe sur la région Bourgogne Franche Comté, présenté ce jeudi aux journalistes.

La déléguée régionale du groupe précise tout d'abord que l'électricité est un secteur en crise : Ouverture du marché à la concurrence et donc perte de monopole, baisse du prix d'achat du KwH, énergies alternatives et aide de l'Etat pour la production individuelle d'électricité... plusieurs éléments sont réunis pour que les gens aillent voir ailleurs. «Mais nous rentrons dans nos chiffres cette année. Nous faisons les efforts nécessaires pour proposer une énergie propre, bon marché et pour accompagner l'économie locale, les acteurs locaux et les particuliers»  explique Christine Heuraux.

L'énergie propre était encore une fois un des enjeux majeurs du développement du groupe en 2015. « Nous ne sommes encore qu'aux balbutiements de toutes nos techniques, mais en tant que premier donneur d'ordre de la Région, nous ?uvrons pour le développement de l'hydraulique, du solaire et aussi de l'éolien, qui sont des producteurs d'énergies renouvelables.»

Mais la déléguée soulève encore quelques réticences : « C'est dommage que certaines idées reçues ou que certaines principes ne soient pas levés plus rapidement. Car on critique le nucléaire, mais on freine le développement de l'éolien par exemple (5 à 10 ans pour la mise en place d'un projet, ndlr) alors que c'est une source d'énergie propre. La Bourgogne Franche-Comté a de vrais atouts en la matière.»

Pour l'instant, la région parie plus sur l'hydraulique, notamment avec le barrage de Vouglans (39), mais aussi sur le solaire, quelques éoliennes et la biomasse, sur les 24 sites de productions à partir d'énergie renouvelable installés sur le territoire.

Yoann Olid