Le Grand Dijon expose au Marché international de la promotion immobilière

18 mars 2016
Par 45
Depuis mercredi, le Grand Dijon expose les qualités de son immobilier et des zones d'activités au célèbre Mipim de Cannes, salon international de la promotion immobilière. L'occasion d'attirer les investisseurs et de mettre en avant la capitale de la Bourgogne Franche-Comté à l'échelle mondiale.

Depuis mercredi, le Grand Dijon expose les qualités de son immobilier et des zones d'activités au célèbre Mipim de Cannes, salon international de la promotion immobilière. L'occasion d'attirer les investisseurs et de mettre en avant la capitale de la Bourgogne Franche-Comté à l'échelle mondiale.

Dijon aura eu quatre jours pour briller au milieu des 2500 exposants de ce gigantesque carrefour qui réunit les plus grands acteurs de l'économie, de l'immobilier, de l'architecture et de l'urbanisme dans le monde.  Une nouvelle fois, la Ville a fait équipe avec Besançon cette année  pour mettre en avant sa Cité internationale de la gastronomie et du vin, sa double reconnaissance Unesco, ses zones d'activités économiques (Valmy, écoparc Dijon-Bourgogne, Agronov, marché de l'agro, ZI Beauregard...), ses nouveaux écoquartiers (Arsenal, Jardin des maraîchers, Cité de la gastronomie...), ses signatures prestigieuses (Yves Lion, Rudy Ricciotti, Arte-Charpentier, Nicolas Michelin, Jean-Michel Wilmotte...) et ses équipements dignes d'une métropole (Zénith, tramway, musée des Beaux-Arts, piscine olympique...).

Au milieu des quelques 21 000 visiteurs annuel du Mipim, l'agglo  a tenté de se faire la plus belle et attrayante pour attirer de nouveaux investisseurs, venus de 90 pays pour flâner sur ce salon de la croisette.

Un communiqué rappelle d'ailleur que : «C'est lors d'une précédente édition du Mipim que Dijon avait su séduire le numéro un français de l'immobilier de bureaux, Lazard, qui a déjà construit un parc d'affaires à
Valmy et vient d'engager la construction du Clemenceau Plaza. Nul doute également que le projet de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, qui fait l'objet d'une présentation en français et en anglais, devrait intéresser de potentiels investisseurs.»

Y.O.