Festival GénériQ : un bilan 2016 en hausse

04 mars 2016
Par 45
Le bilan du festival de musique GénériQ 2016 a été dévoilé cette semaine, après sa clôture dimanche dernier. Malgré les subventions en baisse, les organisateurs sont heureux de voir que leur programmation a plu à 2 000 festivaliers de plus que l'année passée.

Le bilan du festival de musique GénériQ 2016 a été dévoilé cette semaine, après sa clôture dimanche dernier. Malgré les subventions en baisse, les organisateurs sont heureux de voir que leur programmation a plu à 2 000 festivaliers de plus que l'année passée.

Il faut dire qu'ils avaient tout fait pour ne pas proposer un festival «au rabais», comme le confiait Yann Rivoal, directeur de La Vapeur à Dijon, l'une des structures organisatrices. 50 artistes avaient donc été programmés pour les 5 jours de la 9e édition de ce festival de musique actuel sur l'Est de la France, qui s'est clôturé dimanche dernier.

Résultat ? Une fréquentation qui a fait un bond de 20 % par rapport à 2015 : 12 000 festivaliers se sont rendus cette année dans l'un des 38 lieux de concerts.

«Près de 12.000 spectateurs ont vibré ensemble dans les clubs, les cafés, les restaurants, les temples, les garages, les musées, les appartements, les planétariums, les centres d'art...» précise l'organisation à l'issue de l'événement. « Des moments de pure folie avec notamment, l'électro de Breakbot, Jacques ou Vandal. Des instants poétiques, avec Noiserv sous la coupole du Musée d'art sacré de Dijon ou Angel au Temple St-Etienne de Mulhouse, sans oublier la magie Tindersticks dans le bel écrin du Grand Théâtre de Dijon. Des tumultes musicaux pour tous, avec la moitié en accès gratuit.» 

Et l'organisation de remercier une fois de plus tout le public avant une nouvelle édition 2017 qui se prépare. La Vapeur alors en travaux ne pourra pas accueillir de concert à ce moment, mais «le festival passera bien par Dijon» nous rassure Yann Rivoal.

Yoann Olid