Anthony Kavanagh au Zénith de Dijon : "Le plus beau show, c'est la vie"

22 janvier 2016
Par 45
En représentation ce vendredi soir sur les planches du Zénith de Dijon avec son spectacle Showman, Anthony Kavanagh était de passage à K6FM pour aborder cette nouvelle production. L'humouriste canadien se confie notamment sur sa vision de la vie, thème principal de son nouveau spectacle.

En représentation ce vendredi soir sur les planches du Zénith de Dijon avec son spectacle Showman, Anthony Kavanagh était de passage à K6FM pour aborder cette nouvelle production. L'humouriste canadien se confie notamment sur sa vision de la vie, thème principal de son nouveau spectacle.

A 46 ans, Anthony Kavanagh a muri. Showman, son 7e spectacle, semble en être le reflet le plus frappant. De passage dans notre radio le mardi 12 janvier dernier pour nous le présenter (avant de monter sur la scène dijonnaise du Zénith ce vendredi), le canadien assurait même : " C'est mon meilleur spectacle

"Dans celui-ci, je me confie, je me dévoile. Je voulais jouer sur de nouvelles émotions, faire rire, mais aussi faire pleurer." Devenu papa, l'excentrique humouriste ne s'est pas pour autant calmé, il a plutôt trouvé de nouvelles sources d'inspiration. "Mon fils me demandait ce que c'était que la vie. Je n'ai pas su lui répondre tout de suite. Je lui ai donné des règles, mes règles. Finalement, j'en ai fait un spectacle. C'est ça le plus beau show, c'est la vie. On est tous des showman."

Kavanagh AuditeurShowman, c'est justement la rencontre improbable entre Anthony Kavanagh, quarantenaire décédé qui monte au ciel, et les âmes qui  en descendent pour démarrer la vie. Le canadien en plein transition se pose alors en professeur, distillant avec humour ses conseils et anecdotes pour survire. "Toutes les anedoctes sont vraies. C'est ça qui est beau, c'est ces moments de vie qui lui donnent toute sa saveur." rappelait-il à notre micro.

 

Ce spectacle, qui célèbre ses 15 ans de mariage avec le public français, se veut finalement philosophique dans une période où on a "besoin de rire et de pleurer". Le showman rencontrera donc ses nouvelles âmes (le public) ce vendredi au Zénith de Dijon pour ce qui ressemble finalement à ses mémoires. "Ca n'en est pas, ce n'est pas le point final de ma carrière. C'est juste ma pierre apportée à l'édifice de l'optimisme" conclue l'humouriste.

Yoann Olid

Podcasts