"Gendre" de François Rebsamen à la Ville : la réaction sèche du Maire de Dijon

29 septembre 2017
Par journal1
Dans l'édition de mercredi du Canard Enchainé, on avait appris que François Rebsamen, le Maire de Dijon, avait recruté son "gendre" en tant que chef de la presse de la Ville. Jeudi, l'ancien Ministre a réagi en conférence de presse.

Dans l'édition de mercredi du Canard Enchainé, on avait appris que François Rebsamen, le Maire de Dijon, avait recruté son "gendre" en tant que chef de la presse de la Ville. Jeudi, l'ancien Ministre a réagi en conférence de presse.

La polémique est parti d'une brève dans le Canard Enchainé daté de mercredi : « François Rebsamen, le Maire PS de Dijon, vient de trouver un épatant attaché de presse pour sa ville : son gendre ». Le chef de l'opposition, Emmanuel Bichot (LR) avait alors immédiatement réagi. Jeudi à l'occasion d'une conférence de presse d'avant conseil, François Rebsamen a simplement indiqué que ce « recrutement avait été parfaitement transparent ».

Autre polémique, celle de la fin du hockey professionnel à Dijon.

Jeudi dans un communiqué, François Sauvadet, président du département, et Catherine Louis, présidente de la commission des sports, avaient indiqué que le club de hockey de Dijon  "devait composer avec une patinoire inadaptée aux exigences de la Ligue Magnus et indigne d'une capitale régionale". François Rebsamen a donc rétorqué à cette petite attaque. "Nous avons décidé de refaire les infrastructures dans l'ordre : le stade (qui date de 1934), la piscine du Carrousel (1956) et la patinoire (1964). Je rappelle que le Département nous a lâchés sur la troisième tribune du stade Gaston-Gérard et que lorsque nous lui avions demandé de l'aide pour des travaux d'entretien de la patinoire, nous n'avions pas eu de réponse de sa part. Je ne suis pas sûr que la situation du club soit due à l'infrastructure. Il faut bien connaître la vie des clubs", a indiqué le Maire de Dijon.