Agenda

Festival Danse à l'université

Danse à l’université fête ses 15 ans et devient festival !
Du 1er au 4 avril, de nombreux rendez-vous sont au programme. Conférence, ateliers danse et spectacles vous attendent à l’atheneum.

• • ATELIERS 12h30-13h30
Danse moderne et contemporaine | Lundi 1er avril
Danse métissée | Mardi 2 avril
Danse contemporaine | Mercredi 3 avril

• • CONFÉRENCE
« La danse en 10 dates » | Jeudi 4 avril 12h30-13h30
Avec Art Danse CDCN

• • SPECTACLES
La danse sous toutes ses formes !

• Mercredi 3 avril 20h
Avec les étudiants de Staps Besançon, Le Creusot, Dijon, le lycée Charles-de-Gaulle Dijon, La Luna Del Oriente et Cie 1 des si /Etienne ROCHEFORT pour sa petite forme "Vestiges #1"

• Jeudi 4 avril 20h
Spectacle et bal participatif avec les étudiants et personnels de l’uB (SUAPS Dijon, Université de Bourgogne).

Organisé dans le cadre des Journées des arts et de la culture dans l'enseignement supérieur, le festival Danse à l’université est l’occasion de mettre en lumière les talents de plus d’une centaine d’étudiants, lycéens et personnels universitaires.

Du 1er au 4 avril 2019 à l’atheneum
Ateliers et conférence : gratuits sans réservation
Spectacles : 5.50€ un soir – 8€ les deux soirs
Renseignements : 03 80 39 52 20 • atheneum.u-bourgogne.frcrédit photo : Yann Venturini

Danse à l’université fête ses 15 ans et devient festival !Du 1er au 4 avril, de nombreux rendez-vous sont au programme. Conférence, ateliers danse et spectacles vous attendent à l’atheneum.• • ATELIERS 12h30-13h30Danse moderne et contemporaine | Lundi 1er avrilDanse métissée | Mardi 2 avrilDanse contemporaine | Mercredi 3 avril• • CONFÉRENCE« La danse en 10 dates » | Jeudi 4 avril 12h30-13h30Avec Art Danse CDCN• • SPECTACLESLa danse sous toutes ses formes !• Mercredi 3 avril 20hAvec les étudiants de Staps Besançon, Le Creusot, Dijon, le lycée Charles-de-Gaulle Dijon, La Luna Del Oriente et Cie 1 des si /Etienne ROCHEFORT pour sa petite forme "Vestiges #1"• Jeudi 4 avril 20hSpectacle et bal participatif avec les étudiants et personnels de l’uB (SUAPS Dijon, Université de Bourgogne).Organisé dans le cadre des Journées des arts et de la culture dans l'enseignement supérieur, le festival Danse à l’université est l’occasion de mettre en lumière les talents de plus d’une centaine d’étudiants, lycéens et personnels universitaires.Du 1er au 4 avril 2019 à l’atheneumAteliers et conférence : gratuits sans réservationSpectacles : 5.50€ un soir – 8€ les deux soirsRenseignements : 03 80 39 52 20 • atheneum.u-bourgogne.fr

crédit photo : Yann Venturini

01 avril 2019

« Enfance et écrans : de l’emprise vers la maîtrise » Sabine Duflo

Les Semaines d’Information sur la Santé mentale (SISM), édition 2019, démarrent le 16 mars prochain. Au programme : deux semaines d’actions de sensibilisation et d’information pluri-partenariales autour du thème annuel « Santé mentale à l’ère du numérique ». 
Troubles de l’attention, retard de langage, absence de sociabilité, hyperactivité… Et si le problème venait d’une surexposition aux écrans ? 
Troubles de l’attention, retard de langage, absence de sociabilité, hyperactivité... Et si le problème venait d’une surexposition aux écrans ?  La consommation d’image est un phénomène social qui semble kidnapper imperceptiblement notre attention : une télévision allumée en permanence, des dessins animés pour faire avaler les repas, des jeux sur applications pour « stimuler » l’éveil ou obtenir un moment de paix… des adultes rivés sur leur smartphone ou leurs jeux vidéo etc. Parents, travailleurs sociaux, professionnels de l’enfance observent ces dernières années des enfants qui se montrent captivés par les images animées, délaissant les livres et les jouets mis à leur disposition, avec souvent des troubles massifs de l’attention, jusqu’à des symptômes graves évoquant l’autisme : retards de langage, grande agitation, défaut de sociabilité, comportements violents. Sommes-nous confrontés à une génération inédite d’enfants ? Quels sont les effets sur le développement d’une exposition prolongée aux écrans ? A partir de quel moment considère-t-on que cette exposition est néfaste ? Peut-on parler d’addiction aux écrans ? 

Sabine Duflo, psychologue clinicienne et thérapeute familiale, travaille depuis plusieurs années sur la difficile « fabrique » de l’attachement entre un enfant et son entourage. Elle fait l’hypothèse d’une « relation parent-enfant empêchée par un appareil qui génère des images en mouvement, fait du bruit, émet de la lumière ».1 Selon elle, la régulation du temps consacré aux écrans est un enjeu de santé publique. En l'absence de campagnes de prévention sur le sujet, les familles doivent se débrouiller seules car les messages sont brouillés en raison des conflits d’intérêts entre industrie économique et politique de santé. 1 DUFLO, Sabine. Quand les écrans deviennent neurotoxiques, protégeons le cerveau de nos enfants. Paris ; Hachette livre, 2018 . p.13 
9h - 12h : « Enfance et Écrans : de l’emprise vers la maîtrise »Des chiffres pour comprendre0-5 ans : les risques de troubles envahissants du développementHistoires de cas5-10 ans : des troubles de l’attention massifs et des troubles du comportementLes repères à appliquer en famille.13h30 - 16h30 : « 10-15 ans et les écrans »10-15 ans : quels changements ?Rôle des écrans : positif ? Négatif ?Histoires de casRôle de l’adulte Règles et conseils pour protéger le jeune.
Inscription en ligne : https://tinyurl.com/y7xjbdjs30 € • Tout public 03 80 72 64 96

Les Semaines d’Information sur la Santé mentale (SISM), édition 2019, démarrent le 16 mars prochain. Au programme : deux semaines d’actions de sensibilisation et d’information pluri-partenariales autour du thème annuel « Santé mentale à l’ère du numérique ». Troubles de l’attention, retard de langage, absence de sociabilité, hyperactivité… Et si le problème venait d’une surexposition aux écrans ? Troubles de l’attention, retard de langage, absence de sociabilité, hyperactivité... Et si le problème venait d’une surexposition aux écrans ?  La consommation d’image est un phénomène social qui semble kidnapper imperceptiblement notre attention : une télévision allumée en permanence, des dessins animés pour faire avaler les repas, des jeux sur applications pour « stimuler » l’éveil ou obtenir un moment de paix… des adultes rivés sur leur smartphone ou leurs jeux vidéo etc. Parents, travailleurs sociaux, professionnels de l’enfance observent ces dernières années des enfants qui se montrent captivés par les images animées, délaissant les livres et les jouets mis à leur disposition, avec souvent des troubles massifs de l’attention, jusqu’à des symptômes graves évoquant l’autisme : retards de langage, grande agitation, défaut de sociabilité, comportements violents. Sommes-nous confrontés à une génération inédite d’enfants ? Quels sont les effets sur le développement d’une exposition prolongée aux écrans ? A partir de quel moment considère-t-on que cette exposition est néfaste ? Peut-on parler d’addiction aux écrans ? Sabine Duflo, psychologue clinicienne et thérapeute familiale, travaille depuis plusieurs années sur la difficile « fabrique » de l’attachement entre un enfant et son entourage. Elle fait l’hypothèse d’une « relation parent-enfant empêchée par un appareil qui génère des images en mouvement, fait du bruit, émet de la lumière ».1 Selon elle, la régulation du temps consacré aux écrans est un enjeu de santé publique. En l'absence de campagnes de prévention sur le sujet, les familles doivent se débrouiller seules car les messages sont brouillés en raison des conflits d’intérêts entre industrie économique et politique de santé. 1 DUFLO, Sabine. Quand les écrans deviennent neurotoxiques, protégeons le cerveau de nos enfants. Paris ; Hachette livre, 2018 . p.13 9h - 12h : « Enfance et Écrans : de l’emprise vers la maîtrise »Des chiffres pour comprendre0-5 ans : les risques de troubles envahissants du développementHistoires de cas5-10 ans : des troubles de l’attention massifs et des troubles du comportementLes repères à appliquer en famille.13h30 - 16h30 : « 10-15 ans et les écrans »10-15 ans : quels changements ?Rôle des écrans : positif ? Négatif ?Histoires de casRôle de l’adulte Règles et conseils pour protéger le jeune.Inscription en ligne : https://tinyurl.com/y7xjbdjs30 € • Tout public 03 80 72 64 96
02 avril 2019

Exposition "Femmes PluriElles" de Virginie Brisson Goisque

Communiqué de presse
« Passionnée par l’art sous toutes ses formes, je me suis d’abord spécialisée dans l’encadrement. Aujourd’hui co-gérante d’un atelier à Valence dans la Drôme (Atelier« Cadres et Cartons »), je jongle entre mon travail, mes activités et ma vie de famille (mère de 5 enfants…).Depuis 18 mois, je me suis également intéressée à la technique du collage, encouragée dans cette voie par ma professeure d’arts plastiques. Cette technique consiste  à  travailler le papier imprimé (notamment les magazines, en ce qui concerne mes compositions), à sélectionner, couper, déchirer, organiser, superposer, … puis coller !A ce stade de ma vie, j’avais alors besoin d’exprimer artistiquement les difficultés, les combats mais aussi les joies que je rencontrais dans ma vie en tant que femme. Je me suis vite aperçue que mes créations pourraient toucher d’autres femmes, que certaines s’y retrouveraient… Mais elles peuvent aussi s’adresser aux hommes !Encouragée par mes amis et ma famille ; (je suis notamment la petite sœur du photographe dijonnais Nicolas Goisque et du reporter photographe parisien Thomas Goisque) et au terme de plusieurs mois de travail, je suis aujourd’hui très heureuse de pouvoir proposer ici, à Dijon, ma première exposition « Femmes PluriElles ! »   Virginie Brisson-Goisque

Communiqué de presse

« Passionnée par l’art sous toutes ses formes, je me suis d’abord spécialisée dans l’encadrement. Aujourd’hui co-gérante d’un atelier à Valence dans la Drôme (Atelier

« Cadres et Cartons »), je jongle entre mon travail, mes activités et ma vie de famille (mère de 5 enfants…).

Depuis 18 mois, je me suis également intéressée à la technique du collage, encouragée dans cette voie par ma professeure d’arts plastiques. Cette technique consiste  à  travailler le papier imprimé (notamment les magazines, en ce qui concerne mes compositions), à sélectionner, couper, déchirer, organiser, superposer, … puis coller !

A ce stade de ma vie, j’avais alors besoin d’exprimer artistiquement les difficultés, les combats mais aussi les joies que je rencontrais dans ma vie en tant que femme. Je me suis vite aperçue que mes créations pourraient toucher d’autres femmes, que certaines s’y retrouveraient… Mais elles peuvent aussi s’adresser aux hommes !

Encouragée par mes amis et ma famille ; (je suis notamment la petite sœur du photographe dijonnais Nicolas Goisque et du reporter photographe parisien Thomas Goisque) et au terme de plusieurs mois de travail, je suis aujourd’hui très heureuse de pouvoir proposer ici, à Dijon, ma première exposition « Femmes PluriElles ! »

 

 

Virginie Brisson-Goisque

02 avril 2019

Exposition Photo: Les résidents et Peyo; Rencontre incroyable avec un cheval hors du commun

Jusqu'au 30 juin 2019, les émotions d'une rencontre insolite entre les résidents d'un EHPAD et d'un cheval s'invitent à vos regards le temps d'une exposition photo grâce à la vision d'une photographe aide-soignante.Plus d'une vingtaine de clichés représentant ces moments mêlant complicité et tendresse sous le regard bienveillant du personnel hospitalier et des familles présentes. Depuis fin 2017 Lydie Gaillardin immortalise ces instants à travers la venue d'Hassen et de son cheval Peyo au sein de l'EHPAD  « Les vergers de la Chartreuse ».Peyo, cheval spécialement éduqué pour entrer dans les établissements spécialisés, se dirige là où il le ressent à la rencontre des résidents, attisant leur sympathie et leurs sourires. Ce qui inspire Lydie ? Le contact humain, l’émotion des résidents se dévoilant au travers d’expressions marquantes dans ces moments intimiste qu’elle prend plaisir à immortaliser. NOUVELLE DATE: Mardi 2 Avril 2019 à 18h30 se déroulera le vernissage de cette exposition. 

Jusqu'au 30 juin 2019, les émotions d'une rencontre insolite entre les résidents d'un EHPAD et d'un cheval s'invitent à vos regards le temps d'une exposition photo grâce à la vision d'une photographe aide-soignante.

Plus d'une vingtaine de clichés représentant ces moments mêlant complicité et tendresse sous le regard bienveillant du personnel hospitalier et des familles présentes.

 Depuis fin 2017 Lydie Gaillardin immortalise ces instants à travers la venue d'Hassen et de son cheval Peyo au sein de l'EHPAD  « Les vergers de la Chartreuse ».

Peyo, cheval spécialement éduqué pour entrer dans les établissements spécialisés, se dirige là où il le ressent à la rencontre des résidents, attisant leur sympathie et leurs sourires. 

Ce qui inspire Lydie ? Le contact humain, l’émotion des résidents se dévoilant au travers d’expressions marquantes dans ces moments intimiste qu’elle prend plaisir à immortaliser.

 

NOUVELLE DATE: Mardi 2 Avril 2019 à 18h30 se déroulera le vernissage de cette exposition. 

02 avril 2019

Visite commentée PAUSE ART - œuvres de la Collection Géotec

Chaque premier jeudi du mois, pendant la pause déjeuner, nous vous proposons une trentaine de minutes de discussion autour d’œuvres d'art contemporain faisant partie de la Collection Géotec (collection d'entreprise).Jeudi 4 avril 2019, de 12h45 à 13h15 : découverte de quelques œuvres de l'exposition ART & ENTREPRISE # 2 - Collection Géotec.Artistes exposés : 
Dieter Appelt, Marc Couturier, Philippe Gronon, Joël Hubaut, Colette Hyvrard, Jürgen Klauke, Platon, Sarkis, Andres Serrano, Barthélémy Toguo, Alan Vega, Jean-Luc Verna.
Plus d'informations : http://www.entrepot9.fr/expositions.html.
Visuel : Alan VEGA, Boxer (42) - peinture acrylique, collage et vernis sur toile - 15 x 15 cm - Collection Géotec, achat 2015.

Chaque premier jeudi du mois, pendant la pause déjeuner, nous vous proposons une trentaine de minutes de discussion autour d’œuvres d'art contemporain faisant partie de la Collection Géotec (collection d'entreprise).

Jeudi 4 avril 2019, de 12h45 à 13h15 : découverte de quelques œuvres de l'exposition ART & ENTREPRISE # 2 - Collection Géotec.

Artistes exposés : Dieter Appelt, Marc Couturier, Philippe Gronon, Joël Hubaut, Colette Hyvrard, Jürgen Klauke, Platon, Sarkis, Andres Serrano, Barthélémy Toguo, Alan Vega, Jean-Luc Verna.

Plus d'informations : http://www.entrepot9.fr/expositions.html.

Visuel : Alan VEGA, Boxer (42) - peinture acrylique, collage et vernis sur toile - 15 x 15 cm - Collection Géotec, achat 2015.

04 avril 2019