Actualités régionales

Le championnat d’œuf en meurettes débute ce vendredi

11 octobre 2019 à 06h30 Par la rédaction
Florent Colombo est l’un des chefs qui participe à la compétition
Crédit photo : DR

La première édition du championnat d’œuf en meurettes se tient ce vendredi et ce samedi au château du Clos de Vougeot. Nous avons reçu Florent Colombo, l’un des chefs qui participe à la compétition.

Il s’agit d’un évènement unique qui, chaque année, mettra en valeur le savoir-faire culinaire français et fera rayonner la célèbre recette bourguignonne servie dans plus de 300 restaurants a? travers le monde.

Le vendredi se déroulera la première compétition culinaire mettant en scène la recette traditionnelle bourguignonne de l’œuf en meurette : le Championnat mondial d’œuf en meurette, pilier de ces deux jours de festivités. Treize chefs venus de toute la France prendront part à la compétition et s’affronteront autour de ce plat typique figurant d’ores et déjà à leur carte. Les participants seront William Frachot, Stéphane Derbord, Mathieu Scherrer, Grégory Cuilleron, Frédéric Vardon, Florent Colombo, Olivier Chardigny, Christophe Queant, Thomas Protot, Julien Martin, Sébastien Henry, Thomas Collomb et Christophe Ledru.

Les recettes « signature » des chefs seront dégustées par un jury averti et exigeant compose? de Éric BRIFFARD, Marc MENEAU, Louise PETITRENAUD, Bertrand DE VILLAINE, Jean-Robert PITTE, Éric KAYSER, Guillaume LONG, Olivier WALCH, Thierry GEFFROTIN, Bruno BLANCHO, Vincent BARBIER et Sébastien NEUSCH. 

Le jury récompensera la recette qu’il aura jugé à la fois créative et respectueuse des traditions, servant ainsi au mieux le rayonnement de ce plat régional dans le monde, au vu de 9 critères : aspect visuel et dressage, qualités olfactives, texture et saveurs de la sauce, qualité du pochage, focus sur le jaune, qualité du croûton, accord vins de Bourgogne, originalité? et tradition. Le nom du grand vainqueur sera dévoilé le jour-même lors de la soirée de remise du titre et du dîner gastrœnomique. 

Ecoutez ci-dessous l’interview du chef Florent Colombo :