Alain Suguenot : « Crois-en toi, les autres y croiront, c’est ce que nous faisons à Beaune »

Le maire de Beaune et président de l’agglomération Beaune Côte et Sud, Alain Suguenot, a présenté ses vœux pour l’année 2023.

4 janvier 2023 à 16h00 par la rédaction

Alain Suguenot est maire de Beaune depuis 1995
Alain Suguenot est maire de Beaune depuis 1995
Crédit: Photo DR

Voici les vœux d’Alain Suguenot :

Baudelaire écrivait : « Plonger dans l’inconnu pour y trouver du nouveau ». 2022 a été l’année de toutes les surprises et sans doute les plus mauvaises. Alors que l’on croyait la pandémie terminée, elle a ressurgi subrepticement associée à une épidémie de grippe et de bronchiolite inédite. Qui aurait imaginé au moment des vœux 2022, que la guerre éclaterait au cœur de l’Europe et qu’elle durerait ? 2022 a été l’année de toutes les ruptures : Rupture stratégique, avec la confrontation des régimes autoritaires et des démocraties / Rupture économique avec les chocs inflationniste, énergétique, financier et alimentaire / Rupture politique et institutionnelle : crise de l’Hôpital, de l’Education Nationale, de la Police, de la justice, des transports et grèves tous azimuts.

Que nous réserve 2023 ?

Aurons-nous à souffrir d’une récession ou miraculeusement, « Comme rien n’est certain en ce monde » comme le disait Benjamin Franklin, Un vent d’optimisme pourra-t-il enfin se lever avec le retour des beaux jours ? « Crois-en toi, les autres y croiront » comme disait ma grand-mère. Est-ce que la solution n’est pas celle-là, à l’image d’une Equipe de France résolue ? C’est ce que nous faisons ici dans le sud de la Côte d’Or, c’est ce que nous faisons également dans notre belle ville de Beaune.

Nous n’avons pas attendu la hausse sans pareil, des prix de l’énergie, pour se soucier d’une gestion vertueuse de nos ressources. Dès 2009, nous avions opté pour des éclairages à LED. Nous n’avons pas non plus attendu la crise actuelle pour faire du développement économique notre crédo quotidien, bouclier anti chômage et outil de modération fiscale. 2023 nous offre ici des notes d’espoir, mais nous devons avoir conscience des défis qui arrivent. Nous savons que nous aurons demain à nous adapter, à rebondir, à écouter et à répondre à de nouvelles attentes. Soyez cependant assurés que quelles que soient les épreuves qui se dresseront devant nous, notre collectivité n’aura de cesse de défendre votre qualité de vie et de se fixer de nouveaux objectifs pour permettre les besoins d’épanouissement de chacun. L’espoir, ce n’est pas de croire que tout ira bien, mais de croire que les choses auront un sens. Le goût de l’avenir est dans la vision, dans les projets, il l’est dans l’énergie qui anime notre Cité. Il n’y aura pas cette année que de bonnes nouvelles, mais les difficultés ne sauraient faire douter qu’une autre voie est possible, et qu’elle est déjà en train de se tracer ici chez nous.

Pour faire entendre aux hommes la voix de l’espérance dans un contexte, qui était pour son pays autrement difficile, Gandhi avait trouvé cette belle formule : « Un arbre qui tombe fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe ne s’entend pas. » Cette formule est tout aussi actuelle pour notre temps. Dans les temps qui viennent, soyons attentifs aux forêts qui germent, aidons-les à grandir. Je vous souhaite à toutes et à tous de tout cœur une bonne année 2023.