C’est parti pour les travaux sur la LINO

Les travaux tant attendus débutent ce lundi sur la LINO, au nord de Dijon, avec la construction de bretelles d’entrée et de sortie avant et après le rond-point d’Ahuy.

16 janvier 2023 à 8h35 par la rédaction

La phase préparatoire des travaux sur la LINO débute ce lundi
La phase préparatoire des travaux sur la LINO débute ce lundi
Crédit: Photo-montage Dijon métropole

Après une phase préparatoire qui débute ce lundi, le démarrage opérationnel débutera le 23 janvier pour une livraison envisagée au début de l’été 2023. Ces travaux seront opérés en 2 grandes phases successives. Une première phase de 2 mois environ consistera à réaliser les travaux côté Est de la route M107a. Durant celle-ci, seront réalisées la nouvelle bretelle d’entrée Sud-Est, la nouvelle bretelle de sortie Nord-Est ainsi que le demi-giratoire Nord-Est positionné sur la RM107a. Durant cette phase, l’échangeur sera totalement ouvert et permettra tous les mouvements.

Une seconde phase de durée équivalente verra la construction de la nouvelle bretelle d’entrée Nord-Ouest, la déconstruction du barreau inter-giratoire dans le sens des entrées sur la LiNo et la construction du demi-giratoire Nord-Ouest. La nouvelle bretelle d’entrée Sud-Est sera alors ouverte à la circulation. Durant cette phase, l’échangeur d’Ahuy ne permettra pas de rejoindre la LiNo en direction de l’Ouest. Les usagers désirant se rendre à l’Ouest par la LiNo seront invités à utiliser la nouvelle bretelle d’entrée Sud-Est en direction de l’Est et à faire demi-tour au giratoire de l’échangeur Pompidou (échangeur n°38).

Durant les travaux, la circulation sur la LiNo sera maintenue dans les deux sens de circulation. La circulation entre Dijon et Ahuy sur la RM107a sera également maintenue. La mise en place d’alternats à feux, nécessaires à la réalisation de ces travaux, limitera toutefois la capacité de la RM107a et la fluidité du trafic dans ce secteur. Les usagers seront invités à éviter le secteur en suivant des itinéraires conseillés permettant de rejoindre l’échangeur Pompidou. Conscients de la gêne occasionnée, les services de l’État mettent tout en œuvre pour limiter les impacts des travaux sur ce secteur.