Fermeture des bars à 2h place de la République : c'est parti

La suspension de la dérogation horaire accordée à cinq bars situés sur et autour de la place de la République, à Dijon, a pris effet ce mardi soir.

7 décembre 2022 à 10h10 par la rédaction

La place de la République a été le théâtre ces dernières semaines de plusieurs faits divers
La place de la République a été le théâtre ces dernières semaines de plusieurs faits divers
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Ci-dessous, le dernier communiqué de la préfecture de Côte d’Or :

La place de la République a été le théâtre, au cours des dernières semaines, de troubles à l'ordre public sur fond d’ivresse manifeste, dont la gravité s’est malheureusement accentuée. Le préfet, en plein accord avec le maire de Dijon, a donc décidé de suspendre par arrêté pour six mois, la dérogation accordée jusqu’alors aux cinq bars à ambiance musicale, pour ramener leur horaire de fermeture de 5 heures à 2 heures du matin, qui est le droit commun en Côte- d'Or. Cette décision prend effet aujourd'hui, à l’issue d’une phase d’échanges prévue par le cadre réglementaire avec les établissements qui ont pu faire part de leurs observations. Le préfet s’est également entretenu avec le président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH) à deux reprises, ainsi qu’avec les responsables de plusieurs établissements.

Afin de compléter ce dispositif, et après avoir renforcé la sécurisation et la surveillance des aménagements extérieurs et des squares, ainsi que l’éclairage sur les espaces publics, François Rebsamen, maire de Dijon, a pris un arrêté municipal visant à limiter à 1h du matin les horaires d’ouverture des établissements de restauration rapide situés aux abords immédiats de la place de la République et de l’avenue Garibaldi. La police municipale est également pleinement engagée dans sa mission de prévention grâce à une présence accrue, visible et active dans le secteur de la place de la République où elle mène des opérations conjointes avec la Police nationale, en charge de la sécurité des personnes et des biens dans le cadre des missions régaliennes de l’État. Franck Robine, préfet de Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or et François Rebsamen, maire de Dijon, prennent toute la mesure des observations soulevées par les bars à ambiance musicale et notamment au titre des répercussions que cette décision fait peser sur leur activité. L’impératif de faire cesser les faits de délinquance sur fond d'ivresse manifeste, sur et aux abords de cette place du centre-ville de Dijon rend aujourd’hui de telles mesures nécessaires.  

Ainsi que le préfet s'y est engagé auprès de l'UMIH, un bilan de cette décision sera dressé dans quelques mois. La sécurité est la première des libertés attendue de nos concitoyens. Fortement mobilisés autour de l’objectif consistant à ramener le calme et la sérénité aux alentours de cette place chère aux dijonnais, le préfet et le maire de Dijon souhaitent assortir leur décision d’un message fort de prévention, en insistant sur l’état de vulnérabilité dans lequel se placent les personnes en situation de consommation excessive d’alcool.