Ils vont témoigner sur M6 sur leur nouvelle vie à Dijon

Trois personnes, arrivées dernièrement à Dijon, vont témoigner ce dimanche 6 novembre sur M6 dans l'émission « Capital » sur leur nouvelle vie dans la Cité des Ducs.

1er novembre 2022 à 16h00 par la rédaction

Anaïs et Etienne témoigneront dimanche soir dans l'émission "Capital"
Anaïs et Etienne témoigneront dimanche soir dans l'émission "Capital"
Crédit: Capture d'écran M6

La région parisienne, sa grisaille, ses bouchons et son immobilier exorbitant, autant de raisons qui ont poussé Anaïs, ex assistante en communication et Etienne, prof de maths, à changer de vie... et de ville. En week-end chez des copains à Dijon, ils tombent amoureux de la ville et de la vie que leurs amis y mènent. Trois ans plus tard, les voici propriétaires d’un appartement de 57m2 en centre-ville, parents d’une petite Maxime, chefs d’entreprise et surtout dijonnais ! Ici, en plus d’avoir pu s’offrir leur propre chez soi, ils ont laissé tomber leur voiture et se déplacent à pied ou à vélo : 700 euros d’économies par rapport à leur vie d’avant ! Leurs courses hebdomadaires leur coutent environ 18% moins cher. Moins cher aussi l’expresso au Madeleine Café au cœur du Vieux Dijon, la coupe de cheveux pour Anaïs ou la séance de ciné au Darcy... Avec « A la base », sa société de soutien scolaire, la jeune maman accompagne une centaine de petits dijonnais tout au long de l’année, elle a divisé ses revenus par deux mais son pouvoir d’achat est meilleur et sa qualité de vie, sans comparaison. Alors, quand la moutarde des grandes villes vous monte au nez, faut-il tout plaquer pour Dijon ?

Chez Lapierre, tapis rouge aux nouvelles recrues

Tout roule chez Lapierre ! Sur un marché en plein boom (+ 30% en trois ans), le fabricant de vélo, implanté à Dijon depuis 75 ans, est en pleine croissance. Mais comme de nombreuses entreprises en France, tout secteur confondu, elle peine à recruter. Onze postes à pourvoir en ce moment avec des salaires allant de 24 à 50 000 euros bruts/ an. Alors pour attirer des candidats, la société propose une prime annuelle à la mobilité durable : + 500 euros pour les collaborateurs qui viennent au travail en vélo ou en trottinette. Et 100 euros supplémentaires s’ils souscrivent en plus un abonnement aux transports en commun. Dans cette société, pour rester attractif, on propose aussi des places réservées en crèche avec une contribution mensuelle de 188 euros pour la payer et bientôt une prime à l’installation pour ceux qui emménagent à Dijon. Des avantages non négligeables qui ont séduit François-Elie, jeune recrue venue de Colmar. Pour son premier jour, Lapierre sort le grand jeu et le jeune homme n’est pas au bout de ses surprises.