L’école dijonnaise BSB va de nouveau accueillir des réfugiés

Après une première expérience en 2020, l’école BSB accueillera dès janvier 2022 une nouvelle promotion d’une dizaine de personnes réfugiées ou sous protection subsidiaire. Pendant 3 mois, à raison d’une vingtaine d’heures par semaine, elles suivront un programme qui les immergera dans le monde de l’entreprise.

6 décembre 2021 à 15h30 par la rédaction

L’école dijonnaise BSB va de nouveau accueillir des réfugiés
L’école dijonnaise BSB va de nouveau accueillir des réfugiés
Crédit: Photo BSB

Au-delà de l’initiative solidaire de réinsertion, de lutte contre la discrimination et de promotion de la diversité, la démarche répond également aux besoins du territoire et est en totale adéquation avec les valeurs d’accompagnement et d’excellence de BSB.

Porte ouverte sur le monde du travail pour une dizaine de réfugiés

Récemment arrivés en France, ces réfugiés manquent encore de ressources, de reconnaissance et d’opportunités dans le monde du travail. Afin d’aider ces personnes exilées à se réinsérer autant professionnellement que socialement, BSB met en place le programme (Re)Connect. De janvier à mars, il accueillera une dizaine d’entre eux qui sont installés dans la région, afin qu’ils suivent entre 20 et 25 heures de cours par semaine. L’objectif est de renforcer leur employabilité en s’appropriant les codes de l’entreprise, en bénéficiant du réseau de BSB et en participant à la vie étudiante de l’école.

Engagement fort à l’École

« Nous travaillons l’employabilité des personnes réfugiées, avec ou sans qualification et sur tous types de métiers, en offrant cette clé qu’est le réseau », explique Céline Soulas, professeure à BSB et responsable de (Re)Connect. Le programme s’appuie ainsi sur une forte implication bénévole des élèves, du personnel, des professeurs, des intervenants ou encore des diplômés de l’École. Chaque participant est accompagné par un « mentor entreprise », la plupart du temps un alumni BSB. Des binômes participants/élèves de pré-master membres de l’association (Re)Connect sont constitués. Les étudiants ont pour rôle de les coacher, les conseiller, échanger en français, etc.

En phase avec le territoire

Le programme est financé à 100% par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale à hauteur de 20.000€. Ce budget est entièrement alloué aux enseignements et activités offerts aux participants. Il existe déjà une offre très large d’associations qui proposent des formations du même type sur la région. (Re)Connect propose une action complémentaire à celles des autres associations, principalement en termes d’accès au monde du travail.