« La bataille antivirale n’est pas encore gagnée » : les vœux de Didier Martin, député de la Côte-d’Or

Le député de la Côte-d’Or, Didier Martin, a présenté ses vœux pour l’année 2022. Il appelle notamment à la responsabilité et la vigilance de chacun durant la crise sanitaire.

4 janvier 2022 à 12h00 par Dimitri Coutand

Les vœux de Didier Martin, député de la Côte-d’Or
Didier Martin, député de la Côte-d’Or
Crédit: DR

Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens,

L’année 2022 débute traditionnellement avec l’échange de nos bons vœux. Santé, bonheur et réussite sont les souhaits les plus régulièrement exprimés. Ces aspirations essentielles nous réunissent et je me joins à cet élan pour vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence.

2022 sera l’occasion d’un grand débat démocratique au moment des élections présidentielles et législatives. Les Français auront à faire des choix importants pour les cinq années à venir. Je forme le vœu que ce débat ait lieu dans le respect de chacune et de chacun et de nos principes républicains. Au-delà des passions naturelles qui nous animent et que certains attisent par des discours violents, je souhaite que nous trouvions le chemin du consensus pour poursuivre les réformes déjà engagées.

Je pense en particulier à la protection de nos aînés, pour qu’ils conservent le plus longtemps possible leur autonomie à domicile, à l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, à la protection de l’enfance et à la réussite scolaire de tous, à l’attractivité des professions de santé et de l’éducation, et au renforcement des missions de l’État pour la sécurité, la justice et la défense nationale.

Bien d’autres sujets méritent toute notre attention : l’emploi et le pouvoir d’achat, la transformation agroécologique et la décarbonation des activités humaines, la lutte contre la maltraitance animale, ou encore la réforme de nos institutions, à l’heure où le besoin de décentralisation s’exprime de plus en plus et où la construction européenne reste un défi autant qu’une espérance.

Mais aujourd’hui, au moment où je vous écris, je partage la préoccupation principale des Français pour leur santé. La contamination épidémique, aggravée par les variants du virus, nous oblige à des mesures contraignantes dans notre vie quotidienne.

Malgré des politiques publiques d’accompagnement d’une ampleur sans précédent, malgré la vaccination et le pass généralisés, malgré les gestes-barrières bien observés, la bataille antivirale n’est pas encore gagnée. Nous le savons, plus nous serons responsables et vigilants, moins les services hospitaliers seront saturés, moins les malades et les victimes seront nombreux. Pour nous-mêmes et pour tous les personnels hospitaliers et du secteur médico-social public et privé, qui ont montré leur professionnalisme et leur dévouement, il convient de garder le cap des bonnes pratiques.

Dans cette stratégie pour la santé coordonnée par le Préfet et déployée par l’Agence régionale de santé, je tiens à saluer l’action des élus locaux, en premier lieu celle des maires, de leurs équipes municipales et de leurs services, mais je tiens aussi à souligner l’engagement du département de la Côte-d’Or et de la région Bourgogne-Franche-Comté. Je n’oublie pas les acteurs économiques qui ont su maintenir la croissance et la compétitivité de notre pays. Le travail de tous est essentiel et démontre l’efficacité de notre mobilisation collective.

Je terminerai cette lettre en m’adressant à chacune et à chacun d’entre vous, avec une pensée particulière pour les personnes qui souffrent de maladie ou de handicap, pour les enfants et les adultes, isolés ou éloignés de leurs familles, pour celles et ceux qui connaissent des difficultés professionnelles ou personnelles. Pour tous, je forme des vœux de courage et d’espoir.

Notre République, sociale et laïque, s’est donné une devise de solidarité qui nous engage et nous protège collectivement sans distinction d’aucune sorte. À chacun de nous d’en être digne pour la préserver, pour la renforcer et pour la transmettre aux générations futures.

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle et heureuse année 2022.