Les festivités de Noël en mode sobriété, quels changements à Dijon ?

La période de Noël arrive à grand pas à Dijon. Avec cela se prépare les festivités de la ville, mais en période de sobriété énergétique de nombreuses activités vont être impactées, quelques précisions à ce sujet.

17 novembre 2022 à 17h55 par Hugo Courville

Les décorations de Noël prendront place dans les prochaines semaines à Dijon.
Les décorations de Noël prendront place dans les prochaines semaines à Dijon.
Crédit: Hugo Courville

En France, en Bourgogne et en Côte-d’Or, Noël rime avec illuminations, marché et festivités en tous genres. A Dijon, les habituelles festivités vont prendre place avec une légère différence par rapport à l’année précédente. La sobriété énergétique entrant en ligne de mire, des concessions vont devoir être faites par la municipalité Dijonnaise. Entre réduction des illuminations et de la taille de la patinoire place de la République, Nadjoua Belhadef (ajointe au maire de Dijon en charge du commerce et de l’artisanat) précise « que la sobriété énergétique, ce n’est pas ne pas faire mais mieux faire », un argument appuyé en accompagnement aux actions de la mairie pour maintenir les festivités de Noël dans la ville dijonnaise.

Malgré ces obligations environnementales, les animations sont tout de même maintenues. Pour l’occasion, la grande roue prendra place sur la place de la République, comme la patinoire, qui bien que diminuée par deux, sera là. Près de 40 chalets sont à ce jour attendus pour le traditionnel marché de Noël avec quelques nouveautés comme en exemple, le « Chalet Solidaire », qui a pour but d’aider les enfants défavorisés pour pouvoir accéder à des cadeaux en cette période de Noël. Pour continuer, les illuminations des nombreuses façades de la ville répondront présentes mais dans un temps plus réduit. En semaine, vous pourrez les voir de 17h à 23h et jusqu’à 00h le week-end.

Enfin les décorations habituelles seront posées sur 80 sites dijonnais avec certains nouveaux lieux comme la Cité de la gastronomie ou encore la rue monge de manière plus importante.